REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

"Jamais les conditions n'ont été aussi favorables à la création d'entreprise qu'actuellement."

Publie le 24 Février 2015 11:40

A quoi sert un business plan quand on lance une Fintech ? Comment le business plan peut vous aider à changer de stratégie pour adapter vos coûts ? Laurent Girard, fondateur de Smartdays, nous explique comment la rédaction de son business plan l'a aidé à lancer sa Start up.

 

 

L'entrepreneuriat est une aventure exaltante.

Jamais les conditions n'ont été aussi favorables à la création d'entreprise qu'actuellement. Le monde des startups est en train de jouer un rôle fondamental dans l'économie actuelle : remise en question des grands équilibres, capacité d'innovation supérieure aux grands groupes.

Smartdays : "S"comme simplifier l'épargne

Smartdays est une startup FinTech qui souhaite simplifier et optimiser l'épargne personnelle des français. Nous proposons une plateforme en ligne pour permettre aux clients de placer simplement leur argent et de se libérer du stress associé à l'épargne.
Nous avons choisi de lancer ce modèle car il nous semble que les primo épargnants (30 / 40 ans n'ayant jamais véritablement mis en place de stratégie d'épargne) se retrouvent bloqués entre des produits sans risque qui ne rapportent plus rien et des marchés financiers qui sont encore difficilement accessibles (expertise, temps, image)

Le business plan : un outil incontournable pour convaincre les investisseurs

Nous avons rédigé un business plan afin de préciser nos hypothèses et vérifier que le modèle que nous envisagions était rentable.
Ce fut l'élément incontournable pour convaincre des investisseurs du potentiel économique de notre projet. Enfin, le business plan est également un outil de pilotage qui nous permet de cadencer nos investissements en fonction des nombreux paramètres du projet.

L'intérêt de rédiger un business plan

Le business plan permet de tester la sensibilité du modèle en fonction des différents paramètres et d'ajuster ainsi la stratégie marketing. Nous avons par exemple séparé notre cible de clientèle en deux en fonction de l'investissement de départ afin de les adresser différemment en terme d'acquisition marketing et d'animation ultérieure. Nous avons aussi constaté que nos coûts fixes étaient trop importants les premières années. Nous avons donc modifié nos systèmes en favorisant des solutions cloud plus souples permettant de mieux variabiliser nos coûts en fonction du nombre de clients.

Lever des fonds en restant vigilant sur le montant de ses fonds propres

Notre première levée de fonds que nous sommes en train de terminer a pour objectif de financer la fin du développement du produit. En fonction du résultat de cette première levée de fonds nous organiserons éventuellement une seconde levée de fonds pour accélérer l'acquisition client une fois le produit lancé.
Nous sommes particulièrement vigilant au montant de nos fonds propres car nous travaillons pour obtenir un agrément de société de gestion de portefeuilles pour lequel un niveau de fond propre minimal est requis.

Un écosystème à la recherche de l'innovation et des nouvelles idées

Nous n'avons pas encore lancé l'offre. Nous travaillons depuis octobre 2014 sur la solution et prévoyons de la lancer d'ici quelques mois. Pour l'instant, nous avons été surpris par les retours positifs de l'écosystème Fintech et bancaire. Nous pensions que les groupes établis ne nous remarqueraient pas ou ne croiraient pas à notre modèle. Bien aux contraire nous avons constaté que beaucoup de ces acteurs sont en pleine réflexion sur l'avenir de la gestion d'actif et qu'ils sont avides d'innovations et de nouvelles idées.

Trois conseils aux entrepreneurs en Fintech?

Pour l'instant, nous sommes encore tout jeune et nous avons surement plus de conseils à recevoir qu'à donner. Les trois points qui nous semblent essentiels sont :

  • Ne pas sous-estimer les contraintes réglementaires qui peuvent nécessiter des investissements et des délais importants.
  • Se focaliser sur l'attente des clients et vérifier en permanence que le produit correspond au marché. Ceci est vrai pour toutes les entreprises mais dans le cas des Fintech il faut savoir jouer entre disruption / innovation et marqueur de confiance.
  • Aller vite ! C'est le meilleur avantage d'une Fintech par rapport aux acteurs établis qui disposent de compétences, de moyens et de notoriété.

Par ailleurs s'il y a des places à prendre sur le marché intérieur français, nous avons conscience que l'arrivée des acteurs Fintech Européens sur notre marché (gestion de l'épargne des particulier) est imminente. Des pays comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, la suisse ou l'Italie ont déjà une certaine avance.

Objectifs pour les 6 prochains mois 

L'objectif est de lancer une beta. Nous sommes focussés sur l'exécution et la réalisation de notre produit.
Des étapes importantes nous attendent dans la période qui s'ouvre :

  • Accélération des recrutements de l'équipe,
  • Construction du prototype,
  • Lancement du premier jet du produit

Message aux passionnés des Fintech

Nous sommes passionnés par les Fintech et la gestion d'épargne en ligne. Nous adorons échanger sur ces sujets, c'est le meilleur moyen pour comprendre les attentes et proposer un produit qui vous plaira. Que vous soyez intéressez par les Fintech ou l'univers de gestion d'actif digitale, motivez pour participer à l'aventure ou un client potentiel bourré d'idée, contactez-nous sur www.smartdays.fr ou contact@smartdays.fr.

Ajouter un commentaire