REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Le prévisionnel financier d'un salon de coiffure : 10 questions à se poser

Publie le 11 Avril 2017 15:47

Vous souhaitez ouvrir un salon de coiffure ? Vous allez réaliser votre prévisionnel financier ? Cet article en vous posant 10 questions vous amènera à réfléchir sur votre compte de résultat et affiner vos pronostics.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1°) A combien s’élèvent vos frais de personnel ?

Les frais de personnel représentent en moyenne 55% du chiffre d’affaires, c’est l’un des centres de coûts les plus importants. Il ne faut pas les négliger. A titre de comparaison, les achats et autres charges externes s’élèvent elles à 22% et les matières premières à 10% du chiffre d’affaires.


2°) Qui embaucherez-vous ?

Quand avez-vous besoin d’une personne supplémentaire ? Est-ce toute l’année ou pour des périodes spécifiques ? Avez-vous besoin d’une personne opérationnelle directement ou souhaitez vous accompagner un alternant en CAP coiffure qui étudiera une semaine sur 4 au CFA ?  Le salaire de l’alternant dépendra de son niveau d’étude, de son âge et du diplôme qu’il prépare. Vous pouvez vous rendre sur alternant.fr pour obtenir le barème qui s’applique à votre cas. Quant aux employés, comptez un salaire d’environ 1 500€ brut mensuel auquel vous devrez rajouter une prime en fonction du chiffre d’affaires réalisé.


3°) Souhaitez-vous diffuser de la musique dans votre salon de coiffure ?

La diffusion de musique dans votre salon, francophone ou internationale, doit faire l’objet d’une demande spécifique à la SACEM, la Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique et donne lieu à un abonnement annuel. En fonction du nombre d’employés, la présence de haut-parleurs supplémentaires à votre dispositif sonore, le tarif général oscille entre 180€ et 990€ pour un dispositif avec haut-parleurs dans un salon avec plus 15 employés. Dans le cas de dispositif sans haut-parleur, la tarification de 120€ se fait par appareil et non par salon et ce quel que soit le nombre d’employés. Ce coût peut être réduit si le salon adhère à organisme professionnel ayant conclu un protocole d’accord avec la SACEM. Vous devrez également reverser une somme d’argent à la SPRE (la Société pour la Perception de la Rémunération Equitable) qui sera ensuite reversée aux artistes-interprètes et producteurs. Comme il ne s’agit pas d’une diffusion musicale au cœur de l’activité de la société mais d’un élément supplémentaire qui vient satisfaire la demande du client, une tarification forfaitaire en fonction du nombre d’employés est appliquée, allant de 90 à 290€ pour un salon comptant plus de 15 employés.

 

4°) Quel est l’emplacement de votre salon de coiffure ?

La localisation de votre salon de coiffure aura une grande importance sur vos tarifs et le nombre de clients, les deux composantes de votre chiffre d’affaires. Combien de salons de coiffure compte votre zone ? Quel est le nombre d’habitants ? Situez-vous par rapport à la moyenne nationale : 11 salons pour 10 000 habitants. Prenez aussi en compte si votre salon se situe proche de bureaux et estimez le nombre de personnes travaillant dans votre zone. Les employés apprécient de plus en plus de se rendre pendant leur pose déjeuner chez le coiffeur, mais il faut faire attention certains grands groupes ont parfois un salon de coiffure au sein de leur établissement et les salariés bénéficient de tarifs préférentiels. Posez-vous aussi des questions sur vos concurrents. Quels sont leurs tarifs ? Quels sont les jours d’ouverture des salons environnants ?


5°) Quelles sont les prestations que vous souhaitez proposer à vos clients ?

Souhaitez-vous uniquement proposer des prestations de coiffure ou souhaitez-vous ajouter des offres de manucure et pédicure ? Souhaitez-vous proposer des services de maquillage ? Des mises en beauté aux futurs mariés ? Certains salons proposent même des massages. La diversification des prestations permet de faire des offres combinant plusieurs services et de fidéliser la clientèle, néanmoins, il faudra pour cela avoir des profils complémentaires dans son salon, ce qui n’est pas une chose simple dans les petites structures avec peu de personnel.

 

6°) Et si vous vendiez des accessoires et des produits de beauté ?

Les femmes sont de plus en plus friandes d’achats de produits professionnels pour pouvoir se faire à domicile les soins de salon. Avides de conseils et avec peu de temps disponible dans leur journée oscillant entre vies professionnelle, familiale et amicale, certaines femmes sont prêtes à dépenser un peu plus d’argent pour avoir des produits de qualité et surtout éviter un déplacement supplémentaire en grande surface si leur stock de shampoing est épuisé.


7°) Quels sont vos frais d’approvisionnement ?

Avez vous bien négocié l’achat de matières premières avec vos fournisseurs ? Quel est votre délai de paiement ? L’avantage du secteur de la coiffure, c’est l'absence du délai de paiement par les clients. Rien ne vous empêche de proposer un paiement en 3 fois pour une prestation très onéreuse, mais généralement, le client paie au comptant après les dernières retouches de son brushing et un coup d’œil dans le miroir pour apprécier le résultat final.

8°) Un salon pour les hommes, pour les femmes ou mixte ?

Souhaitez-vous ouvrir un salon de coiffure uniquement pour la gent féminine ? Ou également proposer des prestations pour les hommes et les enfants ? Les investissements seront plus importants si la cible de votre salon est multiple mais les retombées économiques aussi. Tout dépendra du positionnement que vous aurez choisi. Souhaitez-vous proposer des prestations haut de gamme et avoir peu de clients ou proposer des prestations plus abordables et vous attirerez une clientèle plus large mais moins fidèle. Chiffrez précisément le nombre de clients potentiels ainsi que le prix pour chaque prestation pour déterminer votre chiffre d’affaires prévisionnel.

 

9°) A combien s’élève le montant de vos investissements ?

Souhaitez-vous créer votre propre salon de coiffure de A à Z ou prendre un salon déjà existant ? Selon l’option que vous choisissez, les investissements varieront considérablement. Selon une étude de la Fédération Nationale de la Coiffure, le coût moyen de la création s’élève à 47 000€ et 67 000€ pour une reprise.  Et selon le type de salon, les coûts diffèrent également : 44 000€ pour la création d'un salon indépendant contre 75 000€ pour l’intégration d’un réseau franchisé.
 

10°) Préférez-vous être indépendant ou rattaché à une enseigne ?

Cette question est finalement la plus importante à vous poser car elle affecte les 9 précédentes questions. Comme nous l’avons vu précédemment, les montants des investissements seront plus importants pour le réseau franchisé car il faut se plier aux caractéristiques du groupe et acquérir le matériel spécifique. Néanmoins, le groupe s’occupera de votre communication, et vous serez formés. Il sera également plus facile d’embaucher car la franchise est un gage de sécurité pour les employés. En outre, vos coûts d’approvisionnement seront plus faibles du fait du pouvoir de négociation des franchises. Mais le choix de votre emplacement sera plus limité, généralement vous devrez opter pour une agglomération. Enfin, si vous choisissez la franchise, vous perdrez en liberté sur le choix de vos tarifs et prestations et devrez vendre les produits du groupe.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre business plan pour l’ouverture d’un salon de coiffure.

Catégorie: 

Ajouter un commentaire