Ce qu'il faut retenir sur le calcul du point mort

Publie le 02 Juillet 2014 13:28

Le point mort est un concept important auquel tout entrepreneur doit faire attention. Il correspond au nombre de ventes d’un produit à partir duquel la société génère des bénéfices. C’est un concept financier auquel les investisseurs sont très attentifs. Voici des éléments important du point mort que vous devriez retenir si vous êtes sur le point de rédiger votre Business Plan ou si vous êtes entrepreneur. 

Calcul point mort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi faut-il prêter attention au point mort?

Lorsque vous avez atteint votre point mort, alors votre entreprise ne fait ni perte, ni bénéfice. Au-delà de ce point, votre entreprise commence à faire des bénéfices. Ce point mort est donc essentiel pour le créateur d’entreprise car il permet de connaître les objectifs de vente afin de pouvoir générer des bénéfices d’exploitation. Du point de vue des investisseurs, la connaissance du point mort permet d’avoir une estimation de la faisabilité du projet : le point mort vous indique le nombre de produits que vous devez vendre et donc le nombre de clients que vous devez avoir pour ne plus faire de pertes.

Le point mort est donc utile pour estimer si le lancement d’un nouveau projet est trop risqué ou non (aussi bien du point de vue de l’investisseur que celui du porteur de projet), mais il permet aussi d’avoir une meilleure vision des objectifs de l’entreprise. Grâce à la connaissance du point mort un entrepreneur peut s’adapter plus facilement et anticiper une situation critique (et donc essayer de la corriger). En fonction du point mort et de sa difficulté à l’atteindre, l’entrepreneur peut changer ses choix stratégiques : faut-il arrêter la production ? l’amplifier ? Faut-il employer ou changer la politique de prix etc…

Différence entre charges variables et charges fixes.

Pour calculer correctement le point mort, il faut savoir distinguer les charges variables des charges fixes:

Les charges variables sont celles qui dépendent de l’activité de l’entreprise: Plus l’activité est élevée plus les charges variables vont être importantes. Par exemple, si vous êtes propriétaire d’un restaurant, plus vous servez de couverts plus vous avez besoin d’aliments. La charge générée par l’achat des aliments dépend donc du nombre de couvert servis. C’est donc une charge variable.

Les charges fixes sont celles qui ne dépendent pas de l’activité de l’entreprise: peu importe combien vous produisez, celles-ci resteront les mêmes. C’est le cas par exemple de la location d’un local si vous avez un restaurant. Peut importe le nombre de client que vous avez, cette charge sera toujours la même.

Attention : Il est possible que les charges fixes ne soient pas totalement fixes. Si on reprend l’exemple du restaurant, à partir d’un certain nombre de couverts le gérant peut envisager d’acheter le local voisin pour agrandir son restaurant et donc le coût du local deviendra plus important.

Les charges fixes sont payées même si l’entreprise ne produit rien !

Quand faut-il calculer le point mort ?

La première fois où vous devez calculer le point mort est en général lors de la rédaction de votre business plan. C’est un indicateur qui va être regardé de près par les investisseurs. Puis le calcul doit être renouvelé tous les ans ce qui permet de savoir où en est l’entrepreneur dans ses objectifs et de pouvoir les modifier en fonction des résultats annuels.

Les limites du point mort

Bien que ce soit un outil indispensable pour tout entrepreneur, le point mort a quelques limites qu’il faut garder en tête:

Le calcul du point mort est une pure estimation et ne reflète pas forcément la réalité: la qualité du point mort dépend des données utilisées dans le calcul.

La distinction entre les charges variables et les charges fixes n’est pas forcément évidente, il faut donc être conscient que le calcul du point mort peut être faussé. Il faut l’utiliser comme un indicateur mais il ne faut pas se fier totalement à lui.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire