5 phrases à éviter devant un investisseur

Publie le 02 Juin 2014 10:47

Attirer la confiance d'un investisseur dans le but de lever des fonds nécessite une longue préparation en amont. Pourtant, une fois devant un Business Angel, une seule phrase peut suffire pour vous décrédibiliser, perdre la confiance de celui-ci et ainsi gâcher tout le travail que vous avez pu fournir. Cet article reprend 5 phrases qui peuvent sembler pertinentes au premier abord mais qui au final risquent de vous trahir...

Phrases maladroites quand on lève des fonds

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1- "Mon idée est unique et nous n'avons pas de concurrents".

Beaucoup d'entrepreneurs ont tendance à dire que la concurrence est faible voire inexistante dans leur marché. Or devant un investisseur potentiel, dire que l'on n'a pas, ou peu,  de concurrents laisse présager une mauvaise analyse des adversaires. Pire encore, dans le cas où la concurrence est réellement absente un investisseur pourra se demander s'il y a une réelle demande pour votre service/produit.

Dire que votre idée est unique n'est donc pas un atout face à un investisseur, d'autant plus qu'une idée ne peut pas être protégée et si celle-ci est réellement bonne alors elle ne restera pas unique pour longtemps.


Conseil de My Business Plan: Devant des investisseurs, exprimez qui sont vos concurrents mais surtout en quoi vous vous distinguez d'eux et quelle sera votre force face à ces adversaires. L'idée n'est pas d'être meilleur en tout mais de se distinguer sur les critères clés.  


2- "Nous allons très rapidement devenir leader sur le marché".

Un investisseur va en premier lieu s'intéresser au profil de la personne qui se trouve en face de lui. En affirmant que vous serez leader sur le marché en peu de temps, vous montrez une réelle confiance en votre projet, ce qui est bien,  mais aussi un manque de remise en cause, ce qui est moins bien. Or tout entrepreneur doit être capable de se remettre en cause et de prévoir des plans de secours dans le cas ou vous n'atteignez pas vos objectifs.

Utiliser des phrases plus nuancées permet de montrer une vraie capacité à se remettre en question ce qui sera un plus devant un potentiel investisseur. 


Conseil de My Business Plan Les investisseurs cherchent des leaders il faut donc que votre entreprise ait pour vision de devenir leader, mais dans un temps qui semble realiste selon le marché que vous visez. 


3- "j'ai", "j'ai" et encore "j'ai".

L'équipe est un des éléments clés du succès de votre entreprise, une équipe complémentaire et soudée est essentielle pour le bon fonctionnement de votre entreprise, les investisseurs le savent et vont donc chercher à connaître la cohésion ainsi que la complémentarité de votre équipe. Lorsque vous pitchez devant des investisseurs, vous devez donc éviter de vous détacher de vos collègues via l'utilisation abusive de la première personne du singulier. Par exemple, "nous avons déjà réalisé une levée de fonds" est plus appréciable que "j'ai déjà réalisé une levée de fond", sauf bien sur si vous êtes seul...

3 Bis- "Nous" "nous" et encore "nous".

Il ne faut pas abuser de la première personne du singulier devant un investisseur, mais lorsque l'on vous pose la question "qui dirige l'entreprise?" il faut éviter de répondre "nous". Même si les rôles entre les associés sont équitablement partagés, il faut montrer la présence d'un leader dans l'entreprise qui saura prendre les bonnes décisions au bon moment et trancher.



Conseils de My Business Plan Vous pouvez en revanche avoir des décisionnaires différents dans chaque partie clé de l'entreprise : Un décisionnaire final sur la partie financière, un décisionnaire final sur la partie technique, un décisionnaire final sur la partie stratégique etc. Mais il faut, pour chaque question clé, avoir une personne capable de trancher. 


4- "Pas besoin de budget com' notre idée va faire le buzz". 

"On va faire le buzz" est une des phrases qui revient souvent devant les investisseurs. Cette phrase peut sous entendre que vous avez réduit votre budget communication en espérant faire du "bouche à oreille" très rapidement. Or la plupart du temps, pour qu'un buzz fonctionne réellement, il faut un investissement initial important, et ça, les investisseurs le savent.

Il faut donc éviter de dire que vous avez réduit le budget communication car vous comptez sur Facebook ou Twitter pour "buzzer". En effet, le buzz n'est pas forcément accessible à toutes les Start-Up, seules quelques unes ont réellement reussi à se développer grâce à un buzz. On notera même que certaines entreprises ont connu des "buzz" qui ont finalement terni leur réputation.

 

5- "Nous avons été prudents sur les chiffres prévisionnels". 

En face d'un investisseur potentiel, affirmer que l'on va atteindre un chiffre d'affaires important tout en ayant été prudent, c'est prendre un risque. En effet, même si c'est ce qui intéresse un investisseur, celui-ci a généralement plus d'expériences dans le milieu et sait pertinemment que le chiffre d'affaires prévisionnel est rarement atteint, car trop souvent surestimé.

Il faut garder en mémoire que la plupart des chiffres sont seulement des prévisions et ne reflètent donc pas réellement le futur de votre entreprise. Il serait donc maladroit de faire trop d'affirmations en utilisant ces données. Il ne faut pas dire que vous avez été prudent dans vos hypothèses mais que vous présentez les hypothèses auxquelles vous croyez. 

Et vous, quelles phrases maladroites avez-vous prononcées devant des investisseurs ? 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire