REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

De quoi les entrepreneurs ont-ils peur ?

Publie le 13 Septembre 2016 14:21

La vie des entrepreneurs n’est pas toujours bordée de succès, de réussite et de joie, elle est malheureusement souvent accompagnée de stress et d’angoisse. Si de nombreux entrepreneurs en devenir ont peur de se lancer, les craintes et doutes ne les quittent pas pour autant une fois le statut acquis. Nous vous listons ici certaines des craintes que les entrepreneurs peuvent rencontrer avant, pendant ou après leur carrière.

entrepreneur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La peur de l’échec

La peur d’échouer est certainement la première des craintes rencontrées dans toute mise en œuvre de projet. Elle est ressentie aussi bien chez les jeunes que chez les plus expérimentés. Il existe bien entendu des risques à se lancer dans l’entrepreneuriat, des risques qu’il convient d’étudier avant toute prise de décision. Mais sachez qu’aucune étude ne peut vous certifier la réussite du projet, notez également que l’échec n’est pas un drame, il peut certes porter un coup au moral et à la motivation, l’essentiel est de savoir rebondir après cette expérience, revoir sa stratégie, son modèle économique, etc.
Il faudrait arriver à dédramatiser l’échec en entreprenariat en France, cette crainte est pour beaucoup un frein au lancement de projets, mais elle disparaît rarement, car elle constitue également un moteur pour les entrepreneurs et stimule leur instinct de survie.


La peur du manque de chiffre d’affaires

Il faut s’y attendre, les revenus ne sont que rarement en abondance lors des débuts d’une entreprise, il faut souvent attendre des semaines voire des mois avant de pouvoir tirer un chiffre satisfaisant, générer des profits et être rentable. Pour éviter au maximum l’angoisse liée à l’argent, munissez-vous de votre business plan (étude de marché et étude de faisabilité). Y sont détaillées vos parts de marché, vos prévisions, etc. Vous aurez une vision plus concrète de l’avenir en termes de chiffres.


La peur du manque d’expérience

Il peut être effrayant de se lancer dans un domaine qui n’est pas de notre ressort, de sortir de ses zones de confort. Cela peut concerner aussi bien un secteur d’activité, un statut, qu’une fonction. Il est évident que l’on ne débarque pas sur le marché avec une carrière derrière soi lorsque l’on débute dans la vie active ou lorsque l’on s’aventure dans un autre secteur que le nôtre.
Le manque d’expérience peut être comblé au fil des années, mais également en s’informant, en se renseignant (il existe des formations plus ou moins longues) et en s’entourant des bonnes personnes. Analysez vos forces, vos faiblesses, vos compétences et n’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage, voire aux divers organismes tels que Fongecif, Chambres de commerce, etc.


La peur du « ça existe déjà »

Créer une entreprise ne signifie pas forcément mettre en œuvre un projet qui n’existe pas encore. Nul n’a besoin d’une invention pour réussir, ni d’une idée révolutionnaire. Il suffit simplement d’avoir une idée, de l’étudier, la façonner et de la mettre en œuvre en tenant compte de multiples paramètres tels que besoin, cible, secteur, etc. De nombreux entrepreneurs ont rencontré le succès non pas après avoir pensé à un concept novateur, mais après avoir importé quelque chose de l’étranger par exemple ou après avoir proposé une amélioration de quelque chose qui existe déjà.


La peur de mener le bateau seul

Eh oui, vous allez être en charge des décisions stratégiques et opérationnelles. Prendre des décisions qui engagent l’entreprise et son avenir peut être effrayant. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide, se renseigner et s’informer par tous les moyens possibles avant d’agir.


La peur de la concurrence

Plus votre idée d’entreprise est bonne, plus vous aurez de la concurrence, cela est inévitable. Et si vous avez de la concurrence, cela signifie que ce que vous proposez intéresse des individus. Au lieu de penser que la concurrence est synonyme de baisse de vos parts de marché, vous pourriez aborder la concurrence sous un autre angle, un angle positif ; vous pouvez apprendre en étudiant le ou les concurrents, ils vous poussent à être plus créatif, à vous surpasser, à prendre du recul sur votre offre, à vous remettre en question, etc. L’enseignement que peuvent vous apporter les concurrents n’est pas négligeable.

 

Conclusion

Surmonter ses craintes et ne pas les laisser vous envahir demande un grand travail, tentez plutôt de les utiliser pour mener à bien votre projet. Démystifier vos craintes en en parlant à votre entourage personnel et professionnel. Les choses sont bien faites, il existe même des interlocuteurs dédiés dans des organismes d’aides à la création d’entreprises par exemple.
 

 

PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire