Nos fiches techniques Ouvrir ou reprendre un commerce Les statuts juridiques d’une salle de sport

Les statuts juridiques d’une salle de sport

 

Les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans l’ouverture d’une salle de sport doivent connaitre les différentes formes juridiques disponibles pour leur entreprise. Le choix du statut juridique est une étape cruciale dans la création de votre salle de sport, car il aura des conséquences sur la responsabilité des dirigeants, la fiscalité, le financement, etc. Dans cette fiche pratique, nous allons examiner les différents statuts juridiques possibles pour une salle de sport, leurs avantages et inconvénients et les conseils de My Business Plan pour faire le bon choix.

Le statut d’entreprise individuelle pour une salle de sport

 

Si vous envisagez de créer une salle de sport en tant qu’entreprise individuelle, cette forme juridique est une solution simple et rapide pour vous lancer dans cette activité. Cependant, l’entrepreneur doit bien comprendre les avantages et inconvénients de ce statut juridique avant de faire ce choix. Dans cette partie, nous allons examiner de manière détaillée les caractéristiques de l’entreprise individuelle pour une salle de sport et vous donner des conseils pratiques pour réussir votre projet.

 

My Business Plan propose un modèle de business plan spécialement conçu pour cette forme juridique. Ce modèle de business plan pour salle de sport est adapté aux besoins spécifiques d’une salle de sport et inclut des conseils pertinents pour vous aider. En téléchargeant ce modèle de business plan, vous gagnerez du temps dans la rédaction de votre document et disposerez de toutes les clés en main pour convaincre des investisseurs.

 

Qu’est-ce qu’une entreprise individuelle ?

 

Une entreprise individuelle est une forme d’entreprise où le dirigeant est une seule personne physique qui exerce une activité commerciale, artisanale ou libérale. Elle ne dispose pas de la personnalité morale. De plus, le patrimoine personnel du dirigeant est confondu avec celui de l’entreprise.

 

Selon une enquête réalisée par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2019, les entreprises individuelles représentent environ 40% des entreprises du secteur des activités physiques et sportives. Cela montre que l’entreprise individuelle est une forme juridique couramment utilisée dans le domaine sportif. Cependant, nous allons voir que ce n’est pas le statut le plus adapté pour une salle de sport.

 

Quel est le régime fiscal du fondateur pour une entreprise individuelle ?

 

Le régime fiscal du fondateur d’une salle de sport en statut d’entreprise individuelle est relativement simple, car il est considéré comme un entrepreneur individuel soumis à l’impôt sur le revenu (IR). Cela signifie que les revenus générés par l’entreprise seront directement imposés au nom de l’entrepreneur individuel, sur la base de son taux d’imposition personnel.

 

Toutefois, le régime fiscal varie en fonction des montants de chiffre d’affaires réalisés par l’entreprise. Ainsi, si le chiffre d’affaires de la salle de sport dépasse certains seuils, l’entrepreneur individuel a le choix entre le régime de l’auto-entrepreneur ou celui de la micro-entreprise, qui sont des régimes fiscaux simplifiés pour les petites entreprises.

 

Dans tous les cas, faites appel à un expert-comptable pour vous accompagner dans le choix du régime fiscal le plus adapté à votre entreprise et pour vous aider à remplir les obligations fiscales.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’entreprise individuelle ?

 

L’avantage principal de l’entreprise individuelle est la simplicité de sa création et de sa gestion. Le dirigeant est libre de prendre toutes les décisions concernant l’entreprise sans avoir à rendre des comptes à des tiers. Cependant, l’inconvénient majeur est la responsabilité illimitée du dirigeant qui engage son patrimoine personnel pour les dettes de l’entreprise. Or, lorsque vous montez une salle de sport, il est fort probable que vous deviez emprunter ou lever des fonds car les investissements initiaux sont importants. Dès lors, le statut d’entreprise individuel est à éviter.

 

Conseil de My Business Plan : Pour les entrepreneurs qui souhaitent ouvrir une petite salle de sport en auto-entrepreneur, l’entreprise individuelle est un statut idéal. Cependant, si vous envisagez une activité plus importante, nous vous conseillons de privilégier d’autres statuts juridiques qui offrent une meilleure protection patrimoniale.

La SARL (Société à Responsabilité Limitée) pour une salle de sport

 

Si vous recherchez une forme juridique pour votre salle de sport qui offre une protection patrimoniale pour ses dirigeants, une SARL est un statut intéressant. Dans cette partie, nous allons explorer les caractéristiques de la SARL en tant que statut juridique pour une salle de sport et vous donner des conseils avisés pour la création de votre établissement.

 

Durant le processus de lancement d’une salle de sport avec un statut SARL, l’entrepreneur doit rédiger un business plan solide pour convaincre des financeurs et maximiser ses chances de réussite.

 

Qu’est-ce qu’une SARL ?

 

La SARL est une forme juridique d’entreprise où la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports. Elle est constituée d’au moins deux associés et d’un gérant qui peut être l’un des associés.

 

Il existe de nombreuses salles de sport en France qui ont opté pour la SARL comme statut juridique. Voici quelques exemples des établissements dans l’industrie de la remise en forme avec un statut SARL en France :

 

  • Keep Cool est une chaîne de salles de sport apparue en 2002 et compte plus de 250 salles en France. Keep Cool est une SARL unipersonnelle, avec son siège social à Aix-en-Provence.
  • Fitness Park a ouvert ses portes en 2009 et compte plus de 200 salles en France. Fitness Park est une SARL, avec son siège social à Paris.

 

Ces exemples montrent que la SARL est une forme juridique couramment utilisée par les salles de sport en France, notamment pour les chaînes de salles de sport qui ont une envergure nationale.

 

Que faut-il savoir concernant le régime fiscal du fondateur d’une SARL ?

 

Le régime fiscal du fondateur d’une salle de sport en statut SARL est différent de celui d’une entreprise individuelle, car la SARL est une personne morale distincte de son fondateur. Ainsi, les bénéfices générés par l’entreprise ne sont pas directement imposés au nom du fondateur, mais au nom de la SARL elle-même.

 

En tant que SARL, l’entreprise a deux choix possibles de régimes fiscaux : l’impôt sur les sociétés (IS) ou l’impôt sur le revenu (IR). Si l’entreprise opte pour l’IS, les bénéfices seront directement imposés au nom de la SARL, à un taux fixe de 28%. Si l’entreprise choisit l’IR, les bénéfices seront imposés au nom des associés, selon leur taux d’imposition personnel.

 

Le choix entre l’IS et l’IR dépendra des objectifs et des contraintes de l’entreprise, ainsi que de la situation fiscale et patrimoniale de ses associés. Demandez les conseils d’un expert-comptable pour vous accompagner dans le choix du régime fiscal de votre SARL.

 

Pourquoi choisir un statut SARL pour une salle de sport ?

 

Le principal avantage de la SARL est la limitation de la responsabilité des associés qui ne risquent pas de perdre leur patrimoine personnel en cas de difficultés financières de l’entreprise. La SARL offre également une grande flexibilité dans la gestion de l’entreprise. Cependant, l’inconvénient majeur est la complexité de sa création et de sa gestion. Elle nécessite des formalités administratives lourdes et une comptabilité rigoureuse.

 

Conseil de My Business Plan : La SARL est une forme juridique adaptée pour les entrepreneurs qui souhaitent limiter leur responsabilité et qui envisagent une activité de taille moyenne. Pour les entrepreneurs qui souhaitent ouvrir une salle de sport en franchise, la SARL est une forme juridique couramment utilisée. Toutefois, privilégiez une étude minutieuse des contraintes de cette forme juridique avant de vous lancer.

 

La SAS (Société par Actions Simplifiée) pour intégrer l’industrie de la remise en forme

 

La SAS est une forme juridique avec de nombreux avantages pour les entrepreneurs souhaitant créer une salle de sport en France. Si vous êtes à la recherche d’une solution juridique qui permet une grande liberté de gestion et une protection patrimoniale pour ses dirigeants, la SAS est une option intéressante pour votre projet. Dans cette partie, nous allons explorer les caractéristiques de la SAS en tant que statut juridique pour une salle de sport et vous donner des conseils pratiques pour réussir votre projet.

 

Qu’est-ce que le statut juridique SAS ?

 

La SAS (société par actions simplifiée) est une forme juridique d’entreprise où les associés sont des actionnaires. Elle est constituée d’au moins un actionnaire et un président qui peut être l’un des actionnaires. Selon une étude réalisée par l’Observatoire de la Franchise en 2019, les entreprises de remise en forme sont parmi les plus nombreuses à opter pour la SAS comme forme juridique, représentant environ 27% des franchises de ce secteur en France.

 

Il existe de nombreuses salles de sport en Europe choisissent un statut juridique SAS. Voici quelques exemples :

 

  • Fitness First a été créée en Angleterre en 1993 et compte plus de 330 salles dans le monde, dont de nombreuses en Europe. Fitness First est une SAS, avec son siège social à Londres.
  • Virgin Active est un établissement de remise en forme apparu en Angleterre en 1999 et compte plus de 240 salles dans le monde, principalement en Europe et en Asie. Virgin Active est une SAS, avec son siège social à Londres.
  • Basic-Fit est une chaîne de salles de sport créée aux Pays-Bas en 2003. Elle compte plus de 900 salles dans plusieurs pays d’Europe, dont la France, la Belgique et l’Espagne. Basic-Fit est une SAS, avec son siège social à Hoofddorp.

 

Ces exemples montrent que la SAS est une forme juridique très utilisée par les salles de sport en Europe, notamment pour les chaînes de salles de sport d’envergure internationale.

 

Quel est le régime fiscal de l’entrepreneur pour une salle de sport SAS ?

 

Le régime fiscal de l’entrepreneur pour une salle de sport en SAS (Société par Actions Simplifiée) est différent de celui d’une entreprise individuelle ou d’une SARL, car la SAS est considérée comme une personne morale distincte de son fondateur.

 

Ainsi, les bénéfices réalisés par la SAS sont imposés directement au nom de la société, soit sous forme d’impôt sur les sociétés (IS), soit sous forme d’impôt sur le revenu (IR), selon le choix des dirigeants de la société. Si la SAS opte pour l’IS, les bénéfices seront imposés à un taux de 28%, tandis que si elle opte pour l’IR, les bénéfices seront imposés au nom des actionnaires, selon leur taux d’imposition personnel.

 

Les associés d’une SAS bénéficient également d’un régime fiscal avantageux, notamment en matière de taxation des dividendes. En effet, les dividendes distribués par une SAS sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. Ce prélèvement est dégressif à 12,8% en fonction de la situation fiscale de l’associé.

 

Quels sont les points forts d’un statut juridique SAS pour une salle de sport ?

 

Le principal avantage de la SAS est la grande liberté qu’elle offre dans la gestion de l’entreprise. Les actionnaires définissent librement les règles de fonctionnement de l’entreprise. De plus, la responsabilité des actionnaires est limitée au montant de leurs apports. Cependant, l’inconvénient de cette forme juridique de société est la complexité de sa création et de sa gestion. Elle nécessite des formalités administratives lourdes et une comptabilité rigoureuse.

 

Conseil de My Business Plan : La SAS est une forme juridique adaptée pour les entrepreneurs qui souhaitent limiter leur responsabilité et qui envisagent une activité importante. Ne négligez pas une étude approfondie des avantages et des contraintes de ce statut juridique pour être bien sûr qu’une salle de sport SAS est adaptée à votre projet.

 

Le statut juridique de la coopérative pour conquérir le marché de la remise en forme

 

Si vous recherchez une forme juridique pour votre salle de sport qui offre une gestion collective et participative, la coopérative est intéressante. Dans cette partie, nous allons explorer les caractéristiques de la coopérative en tant que statut juridique pour une salle de sport en France ou en Europe.

 

Qu’est-ce qu’une coopérative ?

 

La coopérative est une forme juridique d’entreprise où les associés sont à la fois propriétaires et utilisateurs de l’entreprise. Les décisions sont prises de manière démocratique, chaque associé disposant d’une voix. Même si le statut juridique coopérative semble intéressant pour une salle de sport, il y a peu d’établissement en Europe qui opte pour cette forme.

 

Par exemple, en France, la salle de sport La Bellevilloise est une coopérative depuis 2016. Cette salle de sport est gérée de manière collective et participative par ses adhérents, qui ont un droit de vote égal dans la prise de décisions.

 

En Allemagne, il y a également quelques exemples de salles de sport en coopérative, comme la salle de sport Kör4fit à Berlin, qui a été fondée en 2018. Cette salle de sport est gérée de manière participative par ses membres, qui ont également un droit de vote égal dans la gestion de l’entreprise.

 

Que faut-il savoir autour du régime fiscal de fondateur pour un statut coopérative ?

 

Le régime fiscal pour le fondateur d’une salle de sport en coopérative dépendra du type de coopérative créé et de sa forme juridique.

 

Si la coopérative prend la forme d’une SARL ou d’une SAS, le régime fiscal sera similaire à celui des entreprises individuelles ou des SARL/SAS classiques. Ainsi, les bénéfices de la coopérative seront imposés directement au nom de la société, soit sous forme d’impôt sur les sociétés (IS), soit sous forme d’impôt sur le revenu (IR), selon le choix des dirigeants de la société.

 

En revanche, si la coopérative prend la forme d’une coopérative d’activités et d’emploi (CAE), le régime fiscal sera différent. Dans ce cas, les entrepreneurs individuels adhèrent à la coopérative et sont salariés de celle-ci. La coopérative facture ensuite les prestations de services réalisées par les entrepreneurs individuels et reverse une partie du chiffre d’affaires à ces derniers sous forme de rémunération. Le régime fiscal de la CAE sera donc celui des salariés et non celui des entrepreneurs individuels, avec les mêmes obligations fiscales et sociales que les salariés classiques.

 

Quels sont les atouts d’un statut juridique coopérative ?

 

Le principal avantage de la coopérative est la participation active des associés dans la gestion de l’entreprise. Chaque associé dispose d’une voix dans les décisions importantes. De plus, la coopérative offre une grande flexibilité dans la gestion de l’entreprise. Cependant, les salles de sport optant pour un statut coopératif auront des difficultés dans le modèle de gestion et dans les processus de création du statut juridique. La forme d’entreprise coopérative nécessite des formalités administratives lourdes et une comptabilité stricte.

 

Conseil de My Business Plan : Prenez le temps de comprendre les spécificités du statut de coopérative, notamment en ce qui concerne les droits et les obligations des membres. Vous devrez également définir les règles de fonctionnement et les modalités de prise de décision au sein de la coopérative, afin d’assurer une gouvernance efficace et transparente.

 

Conclusion

 

Le choix du statut juridique pour une salle de sport est une étape cruciale dans la création de l’entreprise. Chaque forme juridique a ses avantages et inconvénients. L’entrepreneur doit étudier minutieusement chaque aspect des différents statuts juridiques possibles avant de faire son choix. N’hésitez pas à faire appel à un expert pour vous accompagner dans toutes les étapes de la création de votre salle de sport en entreprise individuelle, SA, SAS, franchise ou coopérative, afin de maximiser vos chances de succès et d’optimiser la gestion de votre entreprise.

 

Les conseils de My Business Plan vous aideront à prendre la meilleure décision pour votre salle de sport. Enfin, n’oubliez pas de réaliser une étude de marché approfondie pour s’assurer de la viabilité du projet et de rédiger un business plan solide.

 

En complément de cette fiche pratique, My Business Plan vous propose un modèle de business plan pour les salles de sport. Téléchargez-le dès maintenant pour gagner du temps dans la rédaction de votre business plan et maximiser vos chances de réussite.

cloud cloud

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

REJOIGNEZ LES 20 000 MEMBRES DU CLUB MY BUSINESS PLAN

Vous voulez en savoir plus ?

De nombreux avantages pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

des fiches de création d'entreprises mises à jour

Télécharger des modèles gratuits

Validé par des entrepreneurs

Obtenir des réductions pour entrepreneurs

1000 entrepreneurs accompagnés

Bénéficier de formations et de contenus gratuits

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir
Ouvrir ou reprendre un commerce
Comment faire le business plan d’une salle de sport ?

Comment convaincre des investisseurs pour financer son projet de création salle de sport ? Rédigez un business plan pour salle de sport.

Découvrir
Ouvrir ou reprendre un commerce
La matrice SWOT d’une salle de sport : Comment analyser votre entreprise ?

Comment reconnaître les forces et faiblesses de sa salle de sport ? Passez par l'analyse matrice SWOT pour obtenir vos réponses.

Découvrir
Ouvrir ou reprendre un commerce
La matrice Pestel d’une salle de sport : Comment la rédiger

Quels sont les facteurs qui affectent l’industrie de la salle de sport ? Voici un exemple de matrice Pestel pour salle de sport?

Découvrir
background-image

Le cabinet My Business Plan a accompagné plus de 1000 entrepreneurs.

 

Pourquoi pas vous ?

  • michael bitton temoignage business plan2

    MICHAEL BITTON

    Fondateur d’Adsrank

    Merci à Gaëtan pour son savoir-faire et professionnalisme. Il a immédiatement compris notre besoin et a réalisé rapidement un travail de haute qualité. Merci

  • laurence lascary business plan

    LAURENCE LASCARY

    Fondatrice de DACP, production de films

    Gaëtan m’a aidé à passer d’une vision à des documents de projections compréhensible par mes interlocuteurs financiers. Pas toujours simple de modéliser une activité de production audiovisuelle et cinématographique mais il a su faire preuve d’agilité. Ainsi Gaëtan a été à mes côtés pour présenter et valoriser mon projet de développement à des partenaires potentiels.

     

  • client business plan omar

    OMAR SOKPA

    Co Dirigeant de Coprolib’

    Excellent travail de modélisation de notre activité dans un business plan financier et littéraire en deckslide !
    je recommande vivement

  • marie noelle fajon modelisation financiere

    MARIE-NOËL FAJON

    Responsable du pôle changement d’échelle à l’incubateur Antropia

    Nous avons fait intervenir Legal’Easy dans nos formations auprès de nos entrepreneurs sur la modélisation économique et les outils de pilotage. Gaëtan est toujours très pertinent, sait s’adapter aux différentes phases de développement des structures et propose des outils pratiques. Merci!

     

     

  • client business plan zyad soumari

    FLORENT GARCIMORE

    Président de la Pianolab

    Au-delà de la qualité des documents, j’ai beaucoup aimé mes échanges avec le fondateur qui est une personne très humaine

     

     

  • linda entrepreneur cooniz

    LINDA LABIDI

    Fondatrice de Cooniz

    Le service proposé nous a aidé à structurer nos idées et les présenter de manières ludiques et accessibles. Ses différentes expériences nous ont aidé à optimiser notre approche et maximiser nos chances de succès. Professionnalisme, écoute et réactivité ont été le ciment de notre fructueuse collaboration

     

     

  • client flavien pobelle business plan

    FLAVIEN POBELLE

    Fondateur du studio Pobelle Photographe

    L’agence My Business Plan, après plusieurs échanges (pertinents), a su comprendre mon projet et les différents enjeux pour aller au-delà même de ma demande initiale.
    Véritablement proactifs, Gaëtan et son équipe ont croisé mes données avec des statistiques nationales pour confirmer la faisabilité du projet et mettre l’accent sur les axes d’amélioration nécessaires.
    A la livraison de mon prévisionnel, la lecture était simple, cohérente et pertinente que j’ai pu présenter à ma banque.
    Ayant eu un sentiment d’écoute bien supérieur à la relation que j’ai pu avoir avec mon comptable, je recommande vivement l’agence My Business Plan qui savent véritablement être à l’écoute des entrepreneurs.

     

  • entrepreneur lamine kone

    LAMINE KONE

    Fondateur de Poro institute

     

    J’ai fait appel à deux reprises au cabinet My Business Plan et les missions ont été réalisées avec beaucoup de professionnalisme, à ma grande satisfaction.
    Monsieur Baudry et son équipe font montre d’une grande écoute et une analyse fine des caractéristiques  des projets qui leur sont soumis.
    J’ai recommandé le cabinet à un ami entrepreneur d’un projet d’envergure et ce dernier m’a aussi fait part de sa satisfaction. 
    Je recommande fortement le cabinet My Business Plan à tous les entrepreneurs avec la garantie d’un travail rigoureux à même d’ “accrocher” pour  les investisseurs.

     

  • david kadouch entrepreneur

    DAVID KADOUCH

    Fondateur de Dalux Real Europe

    Travaillant sur mon projet novateur dans le secteur de l’immobilier de luxe, depuis plus de 2 ans, je n’avais jamais élaboré de business plan digne de ce nom pour convaincre les investisseurs institutionnels de me suivre sur ce projet. Afin de clôturer ma levée de fonds, il me manquait un business plan simple, percutant, convaincant et en anglais s’il vous plaît. Je suis tombé par hasard sur le net sur le cabinet My Business Plan et je ne le regrette pas ! Il m’a tout refait en 4 jours chrono pour un livrable hyper professionnel et top ! Je referais appel au cabinet si besoin.

o
Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter

Contactez un expert en business plan et levée de fonds