REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Mal gérer sa relation avec son presta web : Une erreur classique

Publie le 06 Janvier 2014 13:52

My couture corner partage son expérience de start upSuite de notre dossier 200 erreurs d'entrepreneurs que vous ne ferez plus. Aujourd'hui, nous accueillons Annabelle Nahum, co fondatrice de My Couture Corner. My Couture Corner a été créée par trois amies : Charlotte, Manon et Annabelle sorties d’Ecoles (ESSEC BBA, ESCP MS Innover et Entreprendre) passionnées de mode et de web. POur elles, être entrepreneur c’est avant tout un caractère qui s’y prête, une envie de changer les choses, d’apprendre en  permanence. Puis, c’est une équipe complémentaire qui partage une même vision. Annabelle nous explique ici les erreurs qu'elle a pu commettre dans la gestion du free lance et de l'agence web en charge de la création de son site. 
 

Le pitch de My Couture Corner 

C’est assez simple en se retrouvant au mariage d’une amie en commun nous nous sommes rendu compte d’un état de fait : trouver une robe pour un événement, c’est compliqué. Pourquoi compliqué ? Parce que l’on n'a pas le temps de faire du shopping, pas la tenue appropriée et pas de budget. De plus, les femmes remettent en moyenne 2 fois une tenue achetée pour une occasion spécifique. 80% des femmes sont prêtes à louer une tenue.
C’est pour cela que nous avons créé MY COUTURE CORNER, le premier site de location de robes de grandes marques et  nouveaux créateurs.
Concrètement, une femme loue pour 80 euros une robe valant 500 euros en magasin, pour une durée de 4 jours.
Be Smart, Rent your Style !

 

L'erreur classique : Mal gérer la relation avec son freelance/agence en charge de la création du site Internet

En terme d’erreur nous allons vous raconter le coup classique de la création du site web, ce n’est pas une erreur des plus originales mais il faut avoir conscience du parcours à faire. Comme dans toute création de site e-commerce notre problématique première a été la manière de procéder pour la création de notre site. Nous sommes d’abord passées par un développeur freelance puis par une agence.  Dans les deux cas c’est une aventure complexe. Dans le premier cas, il faut s’assurer qu’avec le développeur la communication se fait parfaitement, que les conditions de travail sont claires, ce qui ne fut pas notre cas. C’est pour cela que nous sommes passées ensuite par une agence, nous disposions déjà du webdesign. L’enjeu pour nous était le délai puisque nous souhaitions sortir le site début décembre pour pouvoir couvrir les fêtes de fin d’année. Et forcément…Le site est sorti avec du retard!
 

Le retard nous a coûté de rater une période propice pour les ventes

Pour nous, cela a été vraiment dommage car nous avons lancé le site quelques jours à peine avant le jour de l’an… Nous n’avons pas pu louer de robes pour Noel et pour le jour de l’an c’était vraiment “just”. Une perte de chance de faire du chiffre d’affaires !

Heureusement, plusieurs personnes nous ont aidé pour que le site soit finalisé au plus vite, des personnes compétentes, bienveillantes de notre entourage. Nous sommes à l’Accélérateur et Mickael un des Alumni (ayant crée SoSav) nous a conseillé, une autre web agency nous à aiguillé (Economiz), un ami Thomas (créateur de Credeez) et un pro du SEO (Cédric Morel). Etre bien entouré, rester à l’écoute et avoir un objectif clair nous a permis d’avancer.

Mieux vaut un seul interlocuteur

Nous sommes bien entourées et accompagnées. Mais c’est une erreur très classique il faut surtout s’informer auprès de proches qui ont eu à créer leur site et leur demander comment cela s’est passé avec le prestataire. Ensuite, nous avions fait le choix de ne pas passer par l’agence pour le webdesign mais par un freelance, le désavantage c’est que la communication entre le web designer et la web agency est parfois mouvementée.  Pour la V2 du site nous souhaitons n’avoir qu’un seul interlocuteur qui gère le design, l’intégration, le référencement.
 

Ne pas hésiter à discuter avec des clients de vos prestataires

Gardons en tête que c’était une erreur classique : la création du site. Il y a tellement de retours d’expériences différents :

  • Certains ont un développeur en interne,
  • D’autres  un freelance
  • Ou encore une web agency. 
Il n’y a pas de scenario parfait, il faut être bien informé sur ses prestataires, ne pas hésiter à discuter avec des entreprises qui ont travaillé avec eux. Il faut également connaître les problématiques récurrentes pour mieux les appréhender et ne pas en faire un point important de sa stratégie, par exemple, pour nous le timing.
Notre objectif: devenir la garde robe dématérialisée des femmes
 
Nous sommes dans le vrai, le site vient d’être lancé, c’est comme accoucher d’un bébé c’est long, douloureux et pas forcément parfait mais il faut à présent tout construire, l’éduquer… !  Tout ce que nous devons faire est challenging. Notre objectif à terme c’est de devenir la garde robe dématérialisée des femmes, nous croyons réellement que le mode de consommation change, nous ne sommes plus dans la possession mais dans l’usage, consommer mieux et intelligemment.
 
Notre conseil final : Soyez tenace
Un seul conseil c’est difficile ! Il faut être tenace, humble, flexible, à l’écoute, passionné, croire en ses idées, avoir envie de changer l’état des choses, avoir du toupet et surtout bien s ‘entourer. Enfin, par rapport aux erreurs justement notre citation préférée est : “Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté.” Churchill. 
Vous avez-trouvé cette interview utile ? Partagez-la sur les réseaux sociaux ! 
Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire