"Allez voir les investisseurs avant d'avoir besoin d'argent"

Publie le 16 Février 2017 15:45

Comment financer la croissance de sa start-up ? Est-il nécessaire de faire une levée de fonds ? Le CEO Nicolas Furlani nous éclaire sur les deux levées de fonds de Privateaser et nous donne ses conseils sur la rédaction d'un business plan.

Privateaser, site pour bar

 

 

 

 

Privateaser est une marketplace sur laquelle on peut trouver facilement et réserver en ligne un lieu pour son événement privé ou professionnel.

Des premières dépenses en marketing

Nos premières dépenses ont été des dépenses en marketing pour acquérir les premiers clients afin de valider notre business model. Chaque fondateur a fait un petit apport personnel que nous avons couplé avec un prêt bancaire et une aide NACRE.

Une première levée de fonds de 300 000 € en Mars 2015 pour prouver l’existence d’un marché et constituer une équipe solide

L’objectif de cette première levée de fonds était double, tout d’abord de prouver qu’il y avait une vraie traction pour notre service et aussi de constituer une équipe solide. Concernant la traction, l’objectif a été atteint, nous avons fait 300% de croissance la première année. Pour la constitution de l’équipe, cela a été un peu plus lent et difficile, nous avions sous estimé la difficulté du recrutement, notamment le recrutement de développeurs qui est très difficile en France. Mais fin 2016 nous avions bel et bien une équipe très solide, performante et complémentaire.

Une deuxième levée de fonds pour ouvrir le service de Privateaser aux entreprises

En Janvier 2016 nous avons choisi d’ouvrir notre service aux entreprises car à ce moment là Privateaser n’était qu’une plateforme de réservation de bars pour les anniversaires. Nous avons eu des premiers résultats intéressants, nos investisseurs historiques ont décidé de réinvestir dans Privateaser afin que l’on puisse accélérer sur ce nouveau marché.

Les conseils de Privateaser sur la rédaction du business plan pour lever des fonds

Le business plan est indispensable lors d’une levée de fonds. C’est la première chose que les investisseurs regardent, surtout pour une marketplace. En effet, pour s’assurer de la viabilité d’une  marketplace, c’est très mathématique, il y a 5 ou 6 KPIs à vérifier comme le coût d’acquisition, taux de churn (indicateur qui mesure la perte de clientèle ou abonnés) et repeat, et ces chiffres sont visibles dans un bon business plan.
Ce qui doit être mis en avant dans un business plan ce sont les formules et les hypothèses. En effet, un excel avec des chiffres n’a aucun sens, il faut vraiment comprendre quels chiffres sont des hypothèses et grâce à quels calculs je fais mes prévisions.

Les trois erreurs à éviter je dirais :

  • Ne pas tout faire sur un onglet illisible,
  • Partir de l’objectif de croissance pour définir les hypothèses
  • Oublier de prendre du recul et de s’assurer que le business plan est cohérent avec la réalité, le business plan n’est qu’un support.

Un petit mot pour la fin

Pour réussir une levée de fonds, le meilleur conseil que je puisse donner est d’aller voir les investisseurs avant d’avoir besoin d’argent afin d’avoir une relation saine et de pouvoir demander des conseils aux investisseurs plutôt que de l’argent.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire