Levée de fonds: les clés pour lever des fonds, étape par étape

LEVER DES FONDS EFFICACEMENT

En quoi consiste une levée de fonds ?  Quelles sont les différentes étapes ? Quelles erreurs éviter ? Lisez notre dossier qui comporte desconseils, des interviews d'experts, des astuces d'entrepreneurs et vous aidera à lever des fonds efficacement. La levée de fonds nécessite de connaitre le langage des investisseurs, les process et étapes à respecter et de maîtriser le timing afin de maximiser ses chances et bien valoriser sa société. 

COMPRENDRE LA LEVEE DE FONDS

CONSEILS DE LEVEUR DE FONDS

LES INVESTISSEURS VOUS PARLENT

CONSEILS D'ENTREPRENEURS

LEVER DES FONDS EFFICACEMENT

PARTAGER CE DOSSIER

Commentaires

Par Roger Drolet le

Excellent texte, cependant, c’est dommage que celui-ci soit rédigé en franglais !

Interview = entretien
Business plan = plan d’affaire
Process = processus
Etc.

Il ne faut abimer notre belle langue, nul besoin d’y intégrer des mots en anglais, d’ambler, elle est bien assez riche et complexe.

Par Rafaelle le

abimer = abîmer
d'amber: d'emblée
Seriously, who's doing the biggest damage to our language?
Le français est une langue vivante qui s'est enrichie de mots étrangers tout au long de son histoire. Le "franglais", au-delà de quelques débordements un peu maladroits, c'est avant tout un vocabulaire utile qui vient compenser certains manques de notre langue ou qui l'adapte à des contextes sociaux-économiques nouveaux.
Car oui, notre langue est riche, mais non, elle ne couvre pas l'étendue de tout ce que nous voulons communiquer, et peut parfois sembler insuffisante. "Affaire" par exemple. Le mot qui veut tout dire: je fais des affaires (pendant les soldes), cet homme politique a été mêlé à des affaires ("il a des casseroles")... bref, on comprend mieux le succès du mot anglais "business" dans notre langue.

Par Dr Pierre Coulon le

La meilleure protection d'une idée , c est la vitesse à laquelle on la développe . Ce qui revient à dire que plus la levée de fond est rapide et plus l'idée sera "bétonnée".
Sauf que le droit de la PI est un droit archaique qui note vos brevet nos pas sur les capacités et potentiel de développement mais sur l'antériorité . Le droit de la PI méprise la " faisabilité " au détriment de l'antériorité même si cette dernière n'est pas exploitable .Ceci complique énormément la levée de fond qui devient un parcours du combattant dans lequel le relationnel notamment industriel s'immisce comme un intérêt inverse . La seule façon de remédier à ce biais destructeur c est de créer non pas une agence de notation des start-up mais une agence de notation des brevets. Reste à réfléchir sur la structure et l'indépendance d'une agence de notation des Brevets . Tout est noté dans notre monde , sauf les brevets: qu'est ce qu'on attend ?
Imaginez un brevet noté AAA + = levée de fond très rapide CQFD . Merci. Dr Pierre Coulon

Ajouter un commentaire

Texte simple

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.