> Le blog des entrepreneurs > L’ubérisation de l’économie, une opportunité ?

L’ubérisation de l’économie, une opportunité ?

Derrière l’expression l’invasion des barbares se cache un phénomène économique récent : l’ubérisation des grands secteurs d’activité français. Un nouveau modèle économique qui court-circuite les acteurs traditionnels, à l’image d’Uber qui, en un temps record, a bouleversé le secteur du transport de personnes.

Que ce soit Airbnb sur le marché du logement ou les MOOCs dans le domaine de la formation, le phénomène effraie autant qu’il fascine. Le point commun à toutes ces entreprises est l’usage des nouvelles technologies pour mettre en relation instantanément des prestataires de services et des clients. De notre point de vue, l’ubérisation représente une opportunité pour qui veut bien la saisir.

Derrière l’expression “l’invasion des barbares” se cache un phénomène économique récent : l’ubérisation des grands secteurs d’activité français. Un nouveau modèle économique qui court-circuite les acteurs traditionnels, à l’image d’Uber qui, en un temps record, a bouleversé le secteur du transport de personnes.

Que ce soit Airbnb sur le marché du logement ou les MOOCs dans le domaine de la formation, le phénomène effraie autant qu’il fascine. Le point commun à toutes ces entreprises est l’usage des nouvelles technologies pour mettre en relation instantanément des prestataires de services et des clients. De notre point de vue, l’ubérisation représente une opportunité pour qui veut bien la saisir.

 

Uber

Pourquoi l’ubérisation fait peur ?

D’une part parce que ces nouveaux acteurs proposent des services plus avantageux pour les utilisateurs, et dans la plupart des cas, moins chère. L’exemple de Blablacar est le plus pertinent à notre sens : il permet de voyager de manière plus flexible, plus conviviale et surtout moins chère. Il en va de même pour Airbnb ou Deliveroo. L’offre est simplifiée au maximum est proposant des applications ou sites internet aux interfaces intuitives.

Cette vague de startups détruit les monopoles en faveur du consommateur. Si l’utilisateur est aux anges, ce n’est pas le cas des grosses entreprises qui avaient auparavant la mainmise sur ce marché. En témoigne le désarroi du groupe AccorHotels qui envisage de contrer Airbnb en prenant des participations chez ces concurrents. Ainsi, le groupe a racheté Wipolo en 2015 et participe à hauteur de 30% du capital d’Oasis Collections.

Si ces « barbares » peuvent se permettre de détruire les codes traditionnels, c’est grâce au soutien de quelques fonds de capital-risque qui les alimentent en trésorerie jusqu’à devenir rentable. Cette croissance par levée de fonds permet également de casser les prix et rester compétitif. Uber est ainsi soutenu par le fonds d’investissement Goldman Sachs depuis son premier tour de table.

Enfin, l’économiste Pierre-Jean Benghozi souligne le caractère pervers de cette pratique en pointant du doigt plusieurs problématiques. D’une part les généreuses commissions prélevées par ces startups alors même que la prestation est réalisée par les utilisateurs eux-mêmes. Des commissions qui sont redirigées vers des terres moins gourmandes en impôts.

L’innovation disruptive au service du consommateur

En secouant les grandes organisations fordistes traditionnelles, ces nouvelles startups poussent à l’innovation. Elles remettent en cause les modèles établis et donnent davantage de poids et d’importance au consommateur. Un phénomène que Clayton Christensen décrit dans un article de la Harvard Business Review comme une innovation disruptive.

Les grands groupent n’ont alors eu d’autres choix que d’intégrer l’économie collaborative à leur stratégie afin de ne pas se faire devancer. Le géant Mr Bricolage a alors lancé Ladepanne.fr, un site communautaire qui permet de louer la ponceuse de sa voisine plutôt qu’en acheter une neuve et s’en servir que 30 min par an. Au-delà de proposer des prestations en faveur du consommateur, c’est surtout un capital sympathie qui doit être véhiculé. “Les entreprises doivent s’installer au plus près de leurs clients, créer une expérience unique, qui va leur permettre de les fidéliser pour qu’ils contribuent durablement à la croissance. Sans cela, ça ne marche pas”, assure Nicolas Colin, cofondateur de la structure d’investissement TheFamily.

Quelles perspectives entrepreneuriales ?

Prenons l’exemple de Marion, graphiste récemment mise à l’écart de l’emploi suite au nouveau plan de restructuration de sa désormais ancienne entreprise. Elle peine à décrocher ses premiers contrats jusqu’au jour où elle découvre le site Hopwork, qui met en relation des entreprises avec des free-lances. Elle décide de s’inscrire et bénéficie en quelques jours d’une visibilité accrue qui lui permet de décrocher ses premiers clients. Un mode de fonctionnement qui n’est pas sans rappeler celui d’Uber où une vague de chauffeurs privés s’est mise à son compte.

Avec la numérisation croissante de l’économie, les métiers de prestations de services ou de l’artisanat sont davantage concernés par l’entrepreneuriat. Les professionnels peuvent aujourd’hui plus facilement se mettre à leur compte en proposant des tarifs plus attractifs. Des sites tels que Creads permettent d’ailleurs de trouver des clients.

Cette fiche vous a plu ?

 

Partagez-la !

 

Nos fiches pratiques qui pourraient vous servir

Business Plan
Le business plan pour Start up : Est-ce utile ?

Que représente le business plan pour une start-up ? Pourquoi une start-up doit-elle quand même opter pour la rédaction d'un business plan ? Quelle est l’utilité du business plan pour la start-up ? De quoi est composé le business plan d’une start-up ?  

Découvrir
Valorisation
Valorisation de start up : Techniques et conseils

Valoriser sa start up est difficile. Quelles méthodes de valorisation utiliser ? Quelles erreurs éviter ? Qu'attendent des investisseurs ?

Découvrir

Vous avez une question,
un besoin ?

Que ce soit pour votre banque ou pour lever des fonds, notre expert vous aidera à vous poser les bonnes questions, à choisir les bonnes options stratégiques, trouver un business model pertinent et rédigera un business plan convaincant aux yeux des financeurs.

Consultant business plan

Gaëtan Baudry

N’hésitez pas à le contacter pour tous vos besoins

06.09.17.41.06

restez informés sur nos dernières sorties

Inscrivez vous à notre newsletter !

Newsletter