REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

7 phrases irritantes de ses amis quand on crée une boîte

Publie le 04 Septembre 2017 14:22

Lancer sa boîte n'est pas chose aisée, qui nécessite beaucoup de travail et d'apprentissage. Tout conseil est bon à prendre, mais attention aux petits mots des proches qui savent tout mieux que les autres. Petit tour d'horizon des phrases auxquelles vous aurez forcément droit.

1. « Mais ça existe déjà, non ? »


Comme si vous ne le saviez pas déjà – et alors ? Raison de plus pour lancer le projet, car l'existence d'une concurrence, si elle rend peut-être votre tâche plus hardie, est la preuve potentielle de l'attractivité du concept. A vous de savoir ensuite vous différencier. 

 

2. « Tu as la belle vie, tu travailles quand tu veux. »


Peut-être, mais elles restent quand même difficiles à caser, les 70 heures par semaine. La flexibilité qui va avec le statut de "créateur d'entreprise" s'accompagne d'un labeur très coûteux en termes de temps, ce dont ceux qui ne connaissent pas ne se rendent pas forcément compte...

 

 


3. « Donc, en gros, pour résumer, tu fais du e-commerce. »


Phrase entendue généralement après un pitch de 2 mn expliquant précisément la valeur ajoutée de votre projet. Une raison de plus pour être clair, rapide et précis! Rien ne sert de se s'épandre sur les caractérstiques techniques de votre concept, n'évoquez que ce dont votre interlocuteur doit se souvenir. 


4. « Non mais arrête, ça ne marchera jamais ! »


De la part de quelqu’un qui, évidemment, connaît le secteur sur le bout des doigts... Fiez-vous plutôt à votre étude de marché, sinon vous n'entreprendrez jamais.

 

5. « Tu devrais faire une étude de marché. »

Ah oui ? 

 

 


6. « Et il y a des gens qui payent pour ça ? »


Non, vous comptez vivre de la charité !

 

7. « Quand t’auras gagné des millions, tu m’inviteras ! »


Le fameux cercle vertueux entrepreneuriat – levée de fonds – revente et les millions qui vont avec.

 

 


8. « Non, mais l’ubéristation, ça n’est pas pérenne. »


La non moi fameuse analogie start-up = uberisation. Alors que vous lancez une boulangerie...

Ajouter un commentaire