REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Externaliser la réalisation de son site web : pourquoi ? quand ? comment ?

Publie le 23 Mars 2016 10:34

L'externalisation de la technique pour sa startup est une problématique que se pose de nombreux entrepreneurs. Peu après son lancement, l'équipe de Monkeyevent a rencontré de nombreuses difficultés liées au développement technique de sa solution.

Jennifer Emery, la co-fondatrice de Monkeyevent, revient sur cette délicate expérience et sur les nombreuses leçons qu'ils ont pu en tirer.

L'externalisation de la partie technique

 

Monkeyevent est un service collaboratif qui facilite l’organisation d’évènements (anniversaires, pots de départ, EVJF/EVG…). Leur solution simple et gratuite permet de lancer facilement ses invitations et de gérer toutes les étapes de l’organisation (relance et suivi des participants, recherche de lieux, gestion d’une cagnotte…).

 

 

Une externalisation contrainte

Seulement 6 mois après le début de l’aventure, nous avons rencontré notre première difficulté : la séparation avec notre associé & développeur. Nous avons dû rebondir très rapidement et avons décidé d’externaliser en offshore l’ensemble du développement technique de notre plateforme, avec un développeur basé en Tunisie. Ce dernier nous a été conseillé par un ami qui avait travaillé avec dans un autre contexte professionnel et qui nous l’avait suggéré, notamment par rapport à notre contrainte budgétaire.

 

La confiance rompue, le cauchemar continu

L’externalisation demande beaucoup plus de rigueur et de confiance, sachant que vous n’avez pas la personne sous la main (sans parler de la barrière de la langue). Nous faisions des points quotidiennement et le développement avançait bien malgré un retard sur la roadmap.

C’est quand nous avons pris quelques jours de congés pendant les grandes vacances d’été que nous nous sommes rendus compte à notre retour que rien n’avait avancé et qu’il avait pris des congés sans nous prévenir. La confiance était rompue et nos relations ont commencé à se dégrader. Nous avons également compris qu’il s’était engagé sur un projet dont il n’avait pas les compétences techniques. Il a par la suite de plus en plus délaissé le projet jusqu’à ne plus donner signe de vie du jour au lendemain. Nous n’avons pas payé cette prestation, ce qui nous a permis de prendre un nouveau développeur free-lance.

Le problème ici n’était pas le offshore à proprement parlé. Il rajoute certes une complexité mais le vrai problème c’est encore, surtout et toujours l’humain. Avec du recul, nous aurions dû stopper nos relations avec lui bien plus tôt, à nos retours de congés. Nous aurions perdu moins de temps inutilement. 

 

La nécessité d'avoir un chef de projet technique

Quand on décide d’externaliser la partie technique de sa start-up, il faut a minima un chef de projet ayant un background technique lui permettant de sélectionner et piloter le prestataire.

Il faut aussi être conscient qu’il sera moins impliqué qu’une personne salariée donc vous avez intérêt à avoir une vision large des problématiques pour tout envisager et orienter le mieux possible vos choix.

 

Externalisation / Internalisation : comment choisir ?

POURQUOI EXTERNALISER ?

Externaliser peut s’imposer quand on a des contraintes budgétaires et cela peut être une très bonne alternative, sachant qu’il y a d’excellents développeurs en France mais aussi en Roumanie, en Inde ou ailleurs. Toutefois, il faut le faire pour des projets avec des échéances courtes et un périmètre très bien définit ou éventuellement en soutien aux équipes internes pour des projets de plus grande envergure ou qui nécessitent une compétence technique bien spécifique.
 

POURQUOI INTERNALISER ?

L’internalisation de la technique est presque indispensable quand vous êtes online et que c’est votre coeur de métier. L’idéal c’est d’internaliser les fonctions clés pour avoir aussi des personnes en interne capables de comprendre et de piloter des équipes externes si besoin.

 

Trois conseils pour entrepreneurs

  1. Avoir une personne en interne capable de piloter et de contrôler le travail du prestataire
  2. Parfaitement définir le périmètre fonctionnel 
  3. Penser aux pénalités en cas de retard et surtout, ne pas oublier le transfert des droits du code ainsi que les éléments graphiques dans le contrat
 

Le mot de la fin

« La confiance n’exclut pas le contrôle » :)

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire