REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

25 erreurs de forme à éviter dans un business plan

La forme du business plan est très importante

Pourquoi éviter les erreurs de forme dans le business plan ? Quelles sont ces erreurs ? Quels impacts auront sur votre interlocuteur ces erreurs? Comment les investisseurs considèrent-ils un document contenant ces erreurs ?
La rédaction d’un business plan pertinent requiert une attention particulière aussi bien au niveau de la forme qu’au niveau du fonds. Si vous maitrisez les tenants et aboutissants de votre affaire, les caractéristiques du marché dans lequel elle se développe ainsi que le contenu que doit avoir un plan d’affaires, vous parvenez peut être à éviter des erreurs de fonds, mais pas forcément celles de forme. En ce sens, on vous présente 25 erreurs de forme à ne pas faire dans un business plan.

fonds et forme du business plan
 

Erreurs de forme au niveau des composantes du business plan :


1. Erreurs de forme concernant l’exécutive summary

L’exécutif summary, en tant que synthèse attractive de l’ensemble du projet, ne doit pas être chargé d’informations explicatives. Son lecteur cherche à obtenir un aperçu global sur les fondamentaux de l’entreprise. S’il s’agit d’un investisseur, celui-ci s’attend à ce que vous justifiez brièvement sa prise de participation. Une à deux pages au maximum suffisent. Ecrivez quelques paragraphes aérés, qui présentent et accrochent le lecteur.

Vous pouvez retrouver un exemple d'executive summary ici: https://www.my-business-plan.fr/exemple-executive-summary


2. Erreurs de forme concernant l’étude de marché

L’étude de marché constitue un élément central du business plan. C’est l’occasion de décrire, d’étudier et d’analyser toutes les opportunités qui se présentent à vous, ce qui fait d’elle une des parties les plus longues. Pour y donner plus de sens, il convient de se baser sur l’essentiel, en évitant les superflus d’information pour ne pas perdre le lecteur. Il convient également d’éviter la redondance d’informations et de se baser sur des études bien référencées et récentes.


3. Erreurs de forme concernant les prévisions financières

La partie financière regorge d’informations chiffrées qui peuvent s’entremêler s’ils ne sont pas bien organisés et donc perdre de nouveau le lecteur. Evitez de la surcharger en listant les tableaux et les indicateurs de performances, susceptibles de lui intéresser. N'utilisez que quelques ratios appropriés.

Pour une liste des ratios financiers utiles, lisez cette fiche pratique : https://www.my-business-plan.fr/ratios-financiers-business-plan


4. Erreurs de forme concernant les tableaux financiers

Le business plan comporte des tableaux financiers, tels que le bilan, le compte de résultat, le plan de financement, le tableau de trésorerie. Il n'est pas nécessaire de présenter toutes les lignes de ces tableaux ! Dans un premier temps, présenter un résumé synthétique des ces tableaux mais surtout les hypothèses vous ayant permis de les construire. 

5. Avoir des chiffres incohérents dans le plan

La cohérence est de mise dans tout le document. Afficher par exemple un résultat net au bilan qui n’est pas égal à celui figurant dans le compte de résultat, remet en cause toute la qualité de vos prévisions.


6. Ne pas suivre un ordre logique

En se fondant sur l’étude de marché, l’entrepreneur parvient à réaliser ses prévisions financières. Commencer par la partie prévisionnelle pour finir avec la partie rédactionnelle peut donc gâcher la logique du business plan.


Erreurs de forme dans la rédaction du business plan :


7. Mauvais choix des mots

Le rédacteur du business doit veiller à sélectionner des mots qui correspondent au contexte. Ceux-ci conviennent de créer l’effet attendu chez le lecteur. Ce choix sémantique doit s’accompagner d’une bonne structure des phrases et des paragraphes.


8. Fautes d’orthographe

L’orthographe en dit long sur le rédacteur du business plan. Il suffit d’écrire les mots d’une manière incorrecte pour perdre sa crédibilité auprès des interlocuteurs. Un document contenant des fautes orthographiques est donc préjudiciable à votre image.


9. Fautes de frappe

Le contenu du business plan est tapé sur un clavier avant son impression. Cela peut engendrer des fautes de frappe qui peuvent résulter en des omissions de mots indispensables à la compréhension du document. Faire des relectures ou utiliser des logiciels de vérification de contenu peut vous aider à éliminer ces fautes.


10. Fautes de grammaire

Les fautes de grammaires peuvent détruire tout le sens des mots. Ecrire par exemple « est » à la place de « et », en étant conscient ou pas, perd le sens de toute la phrase. Une mauvaise coordination en genre et en nombre ou une mauvaise conjugaison sont éliminatoires pour certains.


11. Absence de parallélisme des phrases

Le parallélisme consiste en la répétition d’une même structure syntaxique tout au long de la phrase. Ecrire « le résultat net s’affiche dans le bilan et dans un compte de résultat » est un exemple d’une phrase aux constituants non-parallèles, puisque le mot « bilan » est précédé d’un article défini, alors que « compte de résultat » est précédé d’un article indéfini. La correction consiste à répéter le même article, le long de la phrase.


Mise en page mal soignée du business plan:

12. Paragraphes mal ou pas aérés

C’est dans les paragraphes que le lecteur trouve les informations qu’il cherche. Un bon retrait et espacement de ceux-ci est donc primordial. Tâchez également d'adopter la même structure tout au long du document.


13. Mise en forme mal soignée

Quel que soit le support de votre business plan, la mise en forme confère un look esthétique et facilite la lisibilité du contenu. Si elle n’est pas soignée, votre document ne sera pas bien accueilli par votre interlocuteur. Les titres, les textes et les illustrations doivent être hiérarchiques, justifiés et en harmonie.

D'ailleurs, selon vous, vaut-il mieux rédiger son business plan sous word ou sous powerpoint? Voici un début de réponse dans cet article: https://www.my-business-plan.fr/powerpoint 


14. Mauvaise utilisation des couleurs

Trop de couleurs nuit à la lecture. Le but reste de rendre le document plus clair et lisible possible. Il faut intégrer les couleurs par touche et éviter d’étendre des teintes uniformes. Il convient également de choisir celles qui s’adaptent à une impression noir et blanc. Idéalement, respectez la charte graphique de votre logo. 


15. Ne pas envoyer votre business plan en PDF

Le format PDF préserve la même mise en page lors de l’envoi et la réception de document. Si vous envoyez votre plan d’affaire sous format Word, celui-ci peut ne pas être lisible par le récepteur, à cause d’une incompatibilité des versions de MS Wod.


16. Ne pas mettre d'illustrations

Les illustrations, schémas et graphiques, fluidifient la lecture et la compréhension de votre business plan. Au lieu de disposer de contenus riches en informations écrites, mieux vaut les schématiser autant que possible. N'oubliez pas de mettre également des photos de vous, de vos clients, de votre équipe afin de "personnifier votre business plan".


17. Ne pas utiliser des puces et numéros

Une manière plus efficace d’organisation et de hiérarchisation d’une liste d’éléments est d’utiliser les puces et numéros. Ces derniers vous permettent d’arborer le contenu est d’orienter ainsi le lecteur.


18. Ne pas choisir des polices de thèmes convenables

Toute l’esthétique du document repose en premier lieu sur les polices de thèmes que vous utilisez. Celles-ci doivent permettre d’afficher des caractères lisibles et pas criards. Un seul choix doit primer sur tout le plan d’affaires.


19. Ne pas utiliser de logiciel de mise en page

Enfin, la mise en page manuelle de votre business plan peut vous faire perdre du temps et ne pas être bien structurée. Il est préconisé de recourir à un logiciel à même de l’assurer automatiquement.


Business plan trop chargé, trop détaillé ou mal référencé:


20. Faire un plan trop long

Les investisseurs sont peu disposés aux contenus chronophages. Un business plan doit ainsi contenir les informations essentielles de façon concise et cohérente. Trop d’informations le rende difficile, voire impossible à lire.


21. Se perdre dans les détails

Trop de détails tuent le détail. Expliquez avec des phrases courtes et conclusives, c’est lors de l’entretien que vous développerez en détails ce que votre interlocuteur a besoin de savoir. Et n’oubliez pas que faire court, c'est l'assurance de faire passer des messages impactant. Faire long, c'est se rassurer mais perdre son interlocuteur. 

 
22. Ne pas citer ses sources

Pour conférer plus de fiabilité et de pertinence à votre business plan, vous devez référencer les chiffres et les différentes études que vous menez. A défaut, l’investisseur peut être contraint de chercher lui-même la source, et se voit donc gaspiller du temps !


23. Etre répétitif

Voir la répétition des mêmes informations est une source de frustration pour le lecteur. Dans un bon business plan, une information ne doit figurer qu'une seule fois. 


24. Ne pas mentionner des études structurées

Les méthodes conventionnelles figurant dans l’étude de marché, telles que l’analyse PESTEL et l’analyse SWOT, structurent vos contenus et lui confèrent plus de crédibilité. Parler de vos forces et faiblesses sans se référer à ces analyses n’est pas aussi convaincant que si vous vous y référez.


25. Ne pas inclure vos coordonnées

Joignez vos coordonnées aussi bien sur la couverture de votre business plan que sur les emails auxquels vous attachez ce document, afin de faciliter sa découverte au milieu des centaines de messages qu’un investisseur peut recevoir.

En définitive, lorsqu’une tierce partie (banque, investisseur, fournisseur…) commence à lire votre business plan, la première impression qu’elle aura de ce document émane de sa forme. Ainsi, il convient d’éviter toutes les erreurs d’écriture et de soigner la mise en forme et l’organisation des paragraphes ainsi que le référencement et le détail du contenu, afin de faciliter sa lecture, et inciter le lecteur à la poursuivre jusqu’à la fin.

   

 

Ajouter un commentaire