REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

« Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover » – Albert Einstein

Publie le 19 Janvier 2014 16:47

le fondateur de worldcraze nous explique ses erreurs d'entrepreneur

Faut-il garder son projet confidentiel ? Quand faut-il aller à la rencontre de clients ? Est-ce une erreur que de vouloir sortir un projet parfait ? Frédéric Simons a 24 ans et est un ancien étudiant d'Epitech Paris. Il a commencé son parcours d'entrepreneur en 2010. Devenu entrepreneur pour la multitude de challenge à relever tous les jours, il a fondé Worldcrazeune plateforme de "crowdshopping" qui permet de solliciter une communauté de voyageurs pour acheter à l’étranger un produit introuvable dans son pays, ou vendu à un taux de change avantageux. Il suffit de poster une annonce sur le site en décrivant le produit recherché et d'attendre qu'un globe-trotteur se propose de le ramener dans ses bagages. Il nous explique ici les erreurs qu'il a commises à la création de sa start up.
 

L'erreur commise: penser qu'un produit doit être parfait avant son lancement

Comme tout entrepreneur débutant, nous avons fait beaucoup d'erreurs, mais la plus importante à mon sens fut le stealth mode ! Pendant 3 ans nous avons travaillé sur différents projets et sous différents noms. Nous pensions (comme la plupart des ingénieurs) qu'un produit doit être parfait pour commencer à communiquer dessus. Nous avons pratiquement fini 4 projets qui devaient connaître un succès fou, dépensé une grosse partie de nos économies pour vivre et sortir un produit parfait.
 

La confidentialité.. empêche d'obtenir des retours de clients

Le hic c'est que lorsque vous vous cachez, vous n'obtenez pas de retours des utilisateurs. Vous n’êtes pas sûr que le marché réponde favorablement à votre produit et que vous répondiez réellement à une demande.  A chaque nouveau projet nous avions un mal fou à obtenir des conseils, de l'aide ou encore des contacts.
 

Intégrer un incubateur nous aurait fait éviter cette erreur d'isolement

Cette erreur aurait pu être évitée si nous avions intégré un incubateur, une pépinière dès le premier projet. Si nous avions été à la rencontre de nos clients et de l'environnement de startupers français. Le networking est une grande partie de la vie d'un entrepreneur, sortir, rencontrer des futurs clients, fournisseurs. Ce sont des personnes qui peuvent vous aider à progresser dans des domaines très techniques ou simplement dans un domaine que vous ne maîtrisez pas du tout.

C’est avant tout un problème que vous seul pouvez régler, en revanche rien ne vous empêche de vous faire présenter par une personne déjà bien présente dans le milieu des startups.

D'ailleurs, avec WorldCraze nous avons intégré l'incubateur de l'EPITA (Startup42). Grâce aux intervenants/mentors de l'incubateur nous avons pu faire de belles rencontres. Nous avons aussi mis l’accent sur le marketing  avant la partie technique. Prenez le temps de rencontrer ces personnalités, allez à des conférences, convainquez-les !
 

Notre actualité d'entrepreneurs

Nous travaillons actuellement sur les applications mobiles pour WorldCraze et améliorons notre comparateur de prix mondial. Nous sommes en pleine période de recrutement pour notre pôle communication.
 

Un conseil final pour les entrepreneurs

Networkez un maximum avec d'autres entrepreneurs, Business Angels, incubateurs, Venture Capitals, Growth Hackers, Community managers,... Online (twitter, groupe facebook,...) ou Offline (meetup, open house, hackathon,...)


Lisez nos autres interviews du projet "200 erreurs d'entrepreneurs"

Catégorie: 

Ajouter un commentaire