Faire un bon prévisionnel pour gagner le concours le phare

Publie le 11 Décembre 2014 11:36

Alexandre Hamroun est chef de projet du concours Le Phare et étudiant à Kedge Business School. Il manage une équipe de 6 personnes au sein d’une association composée de 30 membres afin de faire de cet événement une réussite : Avoir le maximum de participants.
Ce concours a été créé afin de permettre à des étudiants ou des demandeurs d’emplois de créer leur entreprise même s’ils manquent de moyens. Son but est également de faire grandir le concours d’année en année afin de promouvoir des projets toujours plus porteurs.

 

Un concours à vocation sociale

Ce concours est à vocation sociale : Seuls les étudiants ou demandeurs d’emplois peuvent y participer. D’ailleurs, la dimension internationale de l’événement permet à tout candidat vivant dans le pourtour euro-méditerranéen de participer. Il s’agit également du premier concours euro-méditerranéen de la création d’entreprise : il sert donc de référence en la matière. Enfin, il y a deux catégories (étudiants et demandeurs d’emploi) au sein des quels trois prix sont décernées :

  • Meilleur projet
  • Le plus RSE
  • Le plus innovant

D’ailleurs, le prix euro-méditerranéen vient appuyer la vocation internationale du concours. Mais sa particularité est également de se clôturer par une grande journée de l’entrepreneuriat au sein de KEDGE Business School : 11 ateliers sont organisés (comment lancer sa start up, l’entrepreneuriat social ou féminin etc).

Il y a également deux grandes conférences : une qui concerne l’entrepreneuriat en euro-méditerranée et l’autre où de grands entrepreneurs sont présents comme Charles BEIGBEDER, le créateur de MyMajorCompany (Mickael GOLDMAN), LaFourchette (Patrick D’ALSACE) et voyage-privé (Christophe SERNA) l’année dernière.

L'utilité d'un prévisionnel financier

Premièrement la réalisation d’un prévisionnel financier est indispensable pour que le créateur lui-même s’approprie son projet et en étudie toutes les caractéristiques à moyen/ long terme. De plus, il s’agit d’un outil faisant partie intégrante du Business Plan et donc indispensable pour convaincre des investisseurs.

Le prévisionnel financier nous permet de savoir à quel stade en sont les porteurs de projet et de vérifier la viabilité.
Les porteurs de projet que nous récompensons doivent être assez avancés dans leurs démarches.
Le prévisionnel financier nous permet d’avoir une vision du projet et son stade d’évolution. Lors de notre concours le Phare nous voulons financer des projets qui sont sur le point d’être lancés ou qui ont moins d’un an. Le prévisionnel et donc un outil indispensable qui nous permet de juger l’avancement du projet et le sérieux des créateurs.

Les erreurs à éviter dans son prévisionnel

Souvent les postulants manquent d’informations financières et sous estiment les charges de leur futur activité. De plus, pour être plus crédible il est préférable de présenter 2 tableaux de chiffres d’affaires prévisionnels avec une estimation moyenne et une estimation basse ; ce que font rarement les créateurs.
Les créateurs oublient souvent aussi de prendre en compte la saisonnalité de leur activité ce qui peut complétement fausser un chiffrage dans le cas d’une activité dans le tourisme.
Il faut être réaliste, si vous voulez créer un snack avec concept novateur, il y a très peu de chances que vous soyez bénéficiaire dès la première année. Il faut donc prendre en compte avec précision les frais liés à la création d’une entreprise tout en les argumentant. Il est important que les créateurs se renseignent sur le chiffre d’affaires, la structure financière de ses concurrents.

Un conseil: étudier bien la demande

Le principal conseil à leur donner serait de bien étudier la demande avant de se projeter. Il faut savoir précisément dans quel quartier ils seront, quelle cible ils visent, quelles sont leurs attentes, habitudes et panier moyen. Evaluer correctement les coûts leur permettra de bien démarrer leur création d’entreprise sans mauvaise surprise : se comparer aux concurrents, bien étudier les immobilisations matériels et immatériels que leur projet demande.

 

Deux principaux critères de sélection

Les critères de sélection sont surtout basés sur l’étude et l’argumentation que chaque créateur met dans le dossier. Par exemple, plusieurs dossiers sont éliminés d’office car certaines questions ne sont pas du tout développées, ou alors parce qu’il manque des pièces. A travers l’argumentation de toutes ces questions, nous voulons déterminer si le porteur de projet a réellement poussé son étude de marché et son business plan dans le cadre du concours. Enfin, il est vrai que les dossiers sont triés selon leur activité : si elle est plus ou moins RSE, plus ou moins innovante. Des notes sont attribuées à ces deux critères.

Pourquoi participer à ce concours pour entrepreneurs

Il permet tout d’abord aux gagnants d’avoir un réel tremplin dans le cadre de leur projet : Les dotations financières servent à financer  les dépenses liées à leur projet et les dotations produits à leur donner un cadre grâce aux prestations de nos partenaires.
Par exemple, E&Y peut leur offrir une journée de brain storming en cabinet ainsi qu’un accompagnement personnalisé, avoir une place dans un espace de Coworking ou encore des outils leur permettant de faire le buzz sur internet.
Pour les perdants, remplir un dossier comme le notre leur permet de réellement murir leur projet et d’obtenir des contacts de professionnels comme nos partenaires.
L’année dernière, une dotation a été attribuée pour les gagnants : l’accès à un logiciel grâce auquel ils peuvent communiquer sur les réseaux sociaux (So-Buzz). En résumé, postuler au concours n’apporte que des bénéfices puisque c’est gratuit !

La personnalité du porteur joue

La différence se fait sur la nature du projet mais surtout sur la façon dont il est argumenté. Un projet moyennement innovant mais très bien ficelé peut être sélectionné pour gagner. Les jurys évaluent la qualité de l’étude réalisée, la personnalité et le background des candidats. Nous avons cette même exigence dans le cadre du dossier.
Par exemple, l’année dernière Boris Pourreau a gagné 12900 euros car il était en phase de création de son application de course à pied avec un dossier très complet et une solide expérience derrière lui.
Boris Pourreau a remporté  le concours car il a su convaincre les jurys sur la viabilité de son projet mais aussi à travers sa personnalité.

Mon dernier conseil pour les candidats serait de bien APPROFONDIR le dossier. Même s’ils ont du mal à argumenter certaines réponses, il faut approfondir au maximum.
Sinon je leur souhaite bonne chance et on se donne rendez-vous le 17 Mars à KEDGE Marseille pour une grande journée de l’entrepreneuriat !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire