REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

EURL, SASU ou auto-entrepreneur ? Comment choisir ?

 Créer son entreprise quand on est seul, c'est possible ! Plusieurs possibilités s'offrent à vous, notamment l'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), la SASU (Société par Actions Simplifiées) ou encore le régime auto-entrepreneur. Quelles sont les caractéristiques de ces trois statuts ? Quel est le meilleur choix pour votre projet ? Dans cette fiche pratique, nous vous expliquerons en détails ces trois statuts afin de vous aider dans votre décision.

SASU, EURL ou auto-entrepreneur

 

L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

   L’EURL est un statut hybride qui mélange le statut de SARL et celui de l'entreprise individuelle. Il permet de bénéficier de tous les avantages de la SARL sans être obligé de s’associer et ainsi pouvoir entreprendre seul. Au niveau du régime fiscal, l’EURL est soumis à l’impôt sur le revenu (IR) mais il est également possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) et donc d’être imposé sur les bénéfices. Enfin, au niveau du régime social, tout comme le régime des auto-entrepreneurs, le dirigeant d’une EURL est soumis au régime du travailleur non salarié.

Avantages de l'EURL

  • Ce statut limite la responsabilité de l’entrepreneur au montant des apports qu'il a consentis au capital de la société
  • La possibilité d’opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) et d’être ainsi imposé sur les bénéfices
  • Les règles de gestion de la société sont allégées
  • La possibilité de tranformer assez facilement l'EURL en SARL si l'on souhaite s'associer : en effet, ces deux statuts sont assez proches

Inconvénients de l'EURL

  • Le fonctionnement plus lourd pour l’EURL que les autres entreprises individuelles
  • Ce statut ne bénéficie pas du régime simplifié de la micro-entreprise
  • Le gérant unique ne peut pas être assimilé salarié
  • Interdiction d’avoir un compte courant d’associé débiteur

La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

   La SASU est une société par actions simplifiées avec un associé unique. Ce statut permet de bénéficier de tous les avantages de la SAS, tout en entreprenant seul.
Au niveau du régime fiscal, la SASU est soumis à l’impôt sur les sociétés (IS), c’est-à-dire que la société est imposé sur ses bénéfices. Cependant, il est également possible d’opter pour l’impôt sur le revenu sous réserve de respecter certaines conditions.
Concernant le régime social, le dirigeant (appelé Président dans la SAS) est assimilé salarié et bénéficie de la protection sociale et du régime de retraite des salariés. Cependant, il ne bénéficie pas de l’assurance chômage (sauf certains cas particuliers).

Avantages de la SASU

  • Le président est assimilé salarié
  • Imposition à l’impôt sur les sociétés (IS) tout en conservant la possibilité d’opter pour l’impôt sur le revenu (IR)
  • La responsabilité de l'associé est limitée au montant des apports qu'il a consenti à la société
  • Il n'y a pas de charges sociales sur les dividendes
  • La SASU bénéficie d'une certaine crédibilité vis-à-vis des partenaires (banque,fournisseur ...)
  • Il s'agit d'une structure évolutive facilitant le partenariat

Inconvénients de la SASU

  • La rédaction des statuts est obligatoire 
  • Obligation de désigner un commissaire au compte (sauf certaines exceptions)
  • Le statut social du dirigeant de la SASU est beaucoup plus onéreux que le statut du gérant d’une EURL.

 Le statut d’auto-entrepreneur 

Le statut d’auto-entrepreneur (ou micro entrepreneur) a été créé en 2008 par la loi de modernisation de l’économie pour encourager et faciliter l'entreprenariat : les formalités de création d'entreprise ont été simplifiées pour que les démarches à effectuer ne soient plus un frein pour les entrepreneurs. Ce régime est aujourd'hui très prisé et permet notamment de pratiquer une activité en parallèle d'une autre. Ainsi,  Le statut d’auto-entrepreneur est adapté a beaocup de personnes, notamment aux étudiants, aux salariés qui souhaitent exercer une activité en parallèle, aux fonctionnaires, aux retraités ou encore aux demandeurs d’emploi. Cependant, le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas de s'associer ou d’embaucher des salariés 
 

  • Le régime social de l’auto-entrepreneur est celui du travailleur non-salarié c’est-à-dire que le montant de ses cotisations est calculé selon un pourcentage de son chiffre d’affaires.
  • Concernant régime fiscal de l’auto-entrepreneur,  deux options sont possibles : le régime micro-fiscal (auquel cas l'entrepreneur sera soumis à l'impôt sur le revenu)ou le régime micro-fiscal simplifié (auquel cas l'entrepreneur sera soumis à un prélèvement social et fiscal libératoire forfaitaire, qui remplace l'impôt sur le revenu).

Avantages du statut auto-entrepreneur

  • Ce statut convient à beaocup de personnes et à un grand nombre d'activités
  • Il y a peu de risques et de contraintes
  • Un enregistrement rapide, simple et pouvant se faire sur Internet  
  • Des impôts et des cotisations simples à calculer
  • Des charges administratives allégées

Inconvénients du statut auto-entrepreneur

  • Il n'y a pas de déductions des charges
  • Les clients professionnels ne peuvent pas récupérer la TVA
  • Pour bénéficier de ce régime, il y a un plafond de CA à respecter 
  • Ce régime est peu adapté pour certaines activités, comme par exemple un commerce en boutique ou une activité nécessitant des salariés.

Conclusion

Vous devez maintenant y voir un plus clair entre ces trois statuts juridiques pour entreprendre seul. Le statut d’auto-entrepreneur permet de ne pas avoir d’importants investissements à faire au lancement de votre activité et également de cumuler plusieurs activités. Les statuts SASU et EURL, quand à eux, entraînent des investissements plus importants, notamment pour les formalités de création de la société mais permettent de conserver votre autonomie tout en limitant votre responsabilité au montant de vos apports alors que l’auto-entrepreneur est responsable de ses dettes professionnelles sur son patrimoine personnel. Chaque statut présente ainsi des avantages et des inconvénients qu’il faut connaître pour choisir le statut le mieux adapté à votre projet.   

Ajouter un commentaire