Les investisseurs veulent une rentabilité à 5 ans maximum

Publie le 21 Janvier 2016 15:39

Quelles sont les méthodes de valorisation utilisées pour les start-up ? Faut-il prendre en compte des éléments extra-financiers ? Quelles sont les erreurs qui reviennent le plus pendant les levées de fonds ? Actoria Conseil vous livre son expertise !


Actoria Conseil est la filiale française du groupe Actoria implanté dans 7 pays européens. Ils accompagnent et conseillent des chefs d’entreprise en phase de développement et transmission dans le cadre d’un processus complet de la préparation d’une opération jusqu'à ses conséquences.

Interview Actoria sur la levée de fonds

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle méthode financière pour valoriser une entreprise ?

Pour valoriser les entreprises au stade de transmission nous privilégions les méthodes de multiples notamment indexées sur l’Ebitda et PER.


Un point sur la méthode des multiples

La méthode de valorisation par les multiples consiste à comparer l'entreprise à valoriser avec d'autres entreprises concurrentes présentant des similitudes sur de nombreux aspects (secteur d'activité, modèle économique, perspectives de croissance,...).

La pertinence de la valorisation dépendra alors de l'échantillon d'entreprises choisies pour la comparaison.


 

Chaque méthode à ses particularités

  • La méthode par DCF est avantageuse pour les entreprises disposant d’un business plan et d'un prévisionnel solides.
  • La méthode des comparables est un indicateur, pas une méthode selon nous, car la gestion de l’entreprise n’est pas suffisamment prise en compte.


Des éléments extra-financiers pour valoriser les start-up

Nous réalisons systématiquement un diagnostic de l’entreprise, un SWOT pour analyser ses forces et faiblesses. Ces éléments positifs ou négatifs impactent la valorisation.


3 erreurs à éviter pour la valorisation d'une start-up

• Nous déconseillons la méthode des comparables,
• Il est nécessaire de disposer d’un business plan solide et de garder en tête que les investisseurs souhaitent une rentabilité à 5 ans maximum (retrouvez ici notre modèle de business plan)
• Et surtout, il faut un prévisionnel financier avec des postulats de départs incontestables


Le mot de la fin

"Il ne faut aller lever des fonds que lorsque vous êtes 100% prêt. Si la première impression est mauvaise vous ne pourrez pas refaire de demande avant longtemps. Être prêt c’est être très professionnel".
 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire