Trois de vos clics valent 500 000 € pour nous !

Publie le 02 Octobre 2015 14:18

Votre mentor doit embrasser votre mission au moins autant que vous!

  • LA VOLONTE DE FAIRE LE BONHEUR DES AUTRES

 

 

 

 

« Ne vous souciez pas pour moi, Monsieur, je vais me débrouiller ; je ne sais pas comment, mais je vais me débrouiller. » Son nom était Prakash. Un large sourire, le regard vif, la démarche légère, il était entré dans mon bureau de New Delhi ce jour-là parmi les dizaines de candidats que nous rencontrions quotidiennement. Objectif : recruter 180 employés en trois semaines pour une nouvelle usine de verre à Dubaï.

A ma question « pourquoi souhaitez-vous rejoindre notre entreprise à Dubaï ? », il avait répondu, dans un anglais approximatif : « Je serais fier, Monsieur, d’être sélectionné pour quelque chose pour la première fois de ma vie. Je serais surtout fier de pouvoir soutenir mes parents, ma tante et les enfants de ma sœur. Si je les rends heureux, alors je suis heureux. C’est cela ma mission. »

  • LE MANQUE DE QUALIFICATION. 

Notre entretien de 20 minutes m’a permis d’évaluer que, comme 90% des candidats que nous rencontrions, il ne maîtrisait pas les pré-requis indispensables pour entrer dans l’entreprise, y compris raisonnement logique, capacité de compréhension des textes sur la règlementation et les procédures, capacité de résoudre des problèmes simples, attention aux détails, persévérance ou encore confiance en soi. Plus généralement, Prakash avait besoin d’apprendre à apprendre.

  • MA CONCLUSION

J’étais déçu et triste. Il avait mon âge. Je venais d’avoir 26 ans. J’étais convaincu qu’il méritait ce type d’emploi. Je savais qu’avec une formation adaptée, il aurait pu devenir un collaborateur précieux pour notre entreprise. Mais nous n’offrions qu'une formation initiale technique et il nous fallait être opérationnels en trois mois.

C’était en 2012. Deux ans plus tard, j’ai quitté mon emploi, la phrase de Prakash dans la tête : « Si je les rends heureux, alors je suis heureux. C’est cela ma mission. » Ma mission à moi, elle était toute trouvée : donner aux jeunes gens du monde entier les outils indispensables pour accéder aux emplois en entreprise.

 

Qu'elle est la personne la mieux placée par rapport à votre cause?

Y Génération Education

 

Dans les années 1970, Yunus a fait un pari fou. Il s'est dit : on va consentir des prêts à des gens considérés comme insolvables, ils vont se garantir les uns les autres et notre modèle économique va être viable et indépendant de toute subvention. La Grameen Bank est née, et en 2006 ils recevaient conjointement le Prix Nobel de la Paix, après avoir sorti des dizaines de millions de personnes de la pauvreté.

  • LE PROJET Y GENERATION EDUCATION

Avec Y Generation Education, je me suis dit : on va former les jeunes adultes (16-30 ans) considérés comme inadaptés au marché de l'emploi, ils vont apprendre à travers notre plateforme technologique, apprendre à s'enseigner les uns les autres et vont finir par devenir les talents les plus recherchés par les entreprises.

  • LE Pr YUNUS NOUS SOUTIENT

Soit... il ne reste plus qu'à convaincre tout le monde, qu'on va révolutionner un secteur aussi réactionnaire et normé que l'éducation, du haut de nos 28 ans.  Qui au monde a révolutionné un secteur, en prenant le contrepieds de tout ce qui se faisait dans le secteur bancaire?  Qui a eu la détermination, la ténacité et la capacité à tenir tête parfois aux plus grands y compris la Banque Mondiale, pour aller au bout de sa mission? Notre challenge est de taille, et notre objectif est somme toute pas si éloigné de celui de Pr. Yunus : sortir les jeunes de la pauvreté en leur donnant accès à l'emploi. Pourquoi ne pas essayer d'aller le convaincre de nous aider?

  • Pr YUNUS: PRESIDENT D'HONNEUR D'Y GENERATION EDUCATION

Ni une ni deux, je prends des vacances, et pars au Bangladesh, pour étudier les différents modèles de social business et finalement me faire inviter à un diner inaugural de la Conférence mondiale du Social Business à Dhaka.. Pr. Yunus avait invité plusieurs délégations étrangères, d’illustres membres de gouvernements, dirigeants d’entreprises, de fondations, ou des Nations Unies. Nous nous installons, Pr. Yunus fait un beau discours à l’issue duquel il nous annonce que la délégation de Hong Kong n’est pas encore arrivée et demande exclusivement en regardant ses collaborateurs, si quelqu’un a quelque chose à ajouter. Mon sang ne fait qu’un tour, je bondis de ma chaise et cours vers la scène. Yunus circonspect, me prête néanmoins le micro, et je présente l’idée initiale de ce qui deviendra Y Generation Education…  Cinq jours plus tard, il devenait le President d'Honneur de Y Generation Education et je reprenais mon avion pour Paris.

Votre potentiel mentor est surement déjà extrêmement sollicité, mais avec un peu de chance, de culot et si votre mission est en phase avec la sienne, rien n'est impossible! 


Notre système d’éducation en ligne a été développé en partenariat avec la société américaine CSMLearn. Basé sur une technologie de pointe d’intelligence artificielle, il permet d’enseigner les compétences fondamentales et socio-émotionnelles en s’adaptant à chaque participant. Il est complété par un coaching personnel issu des techniques de neurosciences.

Nous avons besoin de votre aide pour gagner la finale de Y Génération Education !

Nous avons commencé cette année à tester notre programme au Brésil avec Renault et Casino. Et nous avons la chance d’avoir été sélectionnés parmi les dix finalistes de Google Impact Challenge. Si nous figurons parmi les quatre projets qui recueilleront le plus de votes d'ici le 7 octobre, la bourse de 500.000 euros et le soutien technologique de Google seront à nous ! Nous avons encore besoin de cet argent pour finaliser notre technologie... Mais votre vote en 3 secondes pour la finale Google Impact challenge pourrait tout changer et nous faire gagner l'une des 4 bourses de 500 000 euros! Puis en France l’an prochain, notre objectif est de former 200.000 jeunes dans les deux pays d’ici à 2018.

 

Bouton vote

 

 

Pour nous aider à mettre en place ce projet : cliquez ici.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire