Erreur numéro 2 de l'entrepreneur : Externaliser la partie technique

Publie le 14 Novembre 2013 13:15

Interview du fonfateur de SengtaiFaut-il ou non avoir un expert technique dans sa start up ou faut-il externaliser cette fonction. Tout entrepreneur se pose cette question. Selon Louis-Florent Beng  ne pas internaliser cette fonction est une erreur. Louis-Florent Beng a 31 ans et vis à Quimper dans le Finistère. Il est le fondateur de Sengtai  . Il a commencé sa carrière dans une entreprise de PLV (publicité sur le lieu de vente) où il est resté 5 ans dont les 4 dernières années en tant qu’expatrié en Asie. Fort de cette expérience, il a eu l’envie de voler de ses propres ailes et de travailler sur des produits durables (contrairement à la PLV dont la durée de vie est généralement courte). Il nous raconte ici une des erreurs qu'il a commise dans son parcous d'entrepreneur dans le cadre de notre projet "200 erreurs d'entrepreneurs que vous ne ferez plus"

 

Le pitch de votre projet 

SENGTAI a la particularité d’être un site de E-commerce de mobilier verticalement intégré, ce qui fait de nous une exception sur le marché Français : on designe, on fabrique dans notre propre atelier en Chine et on commercialise via notre site Internet. Cette intégration de toutes les étapes de la création de valeur nous permet  d’être très compétitifs face à des acteurs plus importants et de proposer au consommateur des produits de qualité dans des matériaux durable, le tout à des prix compétitifs.

Notre erreur : Ne pas avoir internaliser la partie technique de notre projet

Je pense que notre erreur a été double. La première est de s’être totalement focalisés sur le produit sans vraiment se préoccuper de la brique marketing et communication. Fort de cette prise de conscience, nous rectifions le tir aujourd’hui.  La seconde erreur que font la majorité des fondateurs de startups ne venant pas du numérique est de sous-estimer l’importance de la partie technique. Si l’on a un peu d’ambition je pense qu’il est obligatoire d’internaliser cette fonction.

Les conséquences de cette erreur ne sont pas dramatiques heureusement, nous avons perdu temps… et aussi d’un peu d’argent !
 

L'erreur est positive dans un parcours d'entrepreneurs

Toutes les erreurs ne sont pas nécessairement négatives dans un parcours d’entrepreneur : l’expérience nous fait mûrir et nous aide à prendre plus de recul. Les entrées et soutiens successifs de Christophe Chausson puis de Patrick Jacquemin, 2 Business Angels de renoms et grands acteurs de l’Internet, nous ont aidés et confortés quant à nos différentes prises de décisions.

Christophe Chausson, par exemple, a vécu de l’intérieur le décollage et aussi parfois le crash de nombreuses startup. Son expérience et ses conseils sont pour nous plus que pertinents.

 


conseils

Conseil: Entourez vous de personnes plus expérimentés que vous ! Elles connaissent les erreurs à éviter et  vous feront gagner du temps.


Et maintenant ?

Toutes les fonctions clés sont désormais internalisées, ce qui optimise et facilite bon nombre d’actions. Nous allons mettre en ligne la V2 du site Internet, plus design et bénéficiant d’une ergonomie et d’une navigation optimales. On élargit également la collection avec de nouveaux modèles, meubles et accessoires.  Et pour gérer tout cela, nous avons agrandi l’équipe avec de nouveaux talents et passionnés !

Un conseil pour les entrepreneurs 

Je n’ai pas à mon sens la légitimité de distiller des conseils de vieux sages mais pour ceux qui hésitent à tenter l’aventure entrepreneuriale « jeter vous à l’eau" quelque soit l’issue (succès ou échec) vous ne le regretterez pas !

Participez vous aussi au projet 200 erreurs d'entrepreneurs en répondant à notre interview ici !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Ajouter un commentaire