REJOIGNEZ MY BUSINESS PLAN SUR Facebook Twitterflux rss sur le business planLinkedin my business plan

Les 20 limites du business plan

Le business plan est très utile dans beaucoup de cas et procure des avantages quand on est chef d'entreprise. Cependant, il comporte également des limites que l’on ne doit pas oublier. Dans cet article, nous vous expliquons toutes ces limites !

20 points négatifs au business plan

1. Le business plan n’est pas toujours très réaliste

Le business plan est un document où l’on prédit nos stratégies et futurs résultats. Cependant, celui-ci atteint rarement les objectifs que l’on se fixe, puisqu’ils sont souvent pensés trop théoriquement. Le plus judicieux est de modifier ces paramètres dès le lancement de l’entreprise (du produit ou d’un service…) pour éviter les désillusions. En effet, lors du premier lancement d’un produit, on sous-estime souvent le budget promotion qu’il faut lui attribuer pour connaitre le succès.

Pour connaitre les étapes de réalisation d’un business plan : https://www.my-business-plan.fr/ecrire-business-plan

2. le business plan ne peut pas prévoir les changements

L’univers dans lequel se trouve une entreprise peut changer du jour au lendemain. Personne ne peut prévoir un marché dans lequel les demandes se font de plus en plus rares, ou un concurrent qui lance une nouvelle offre dont tout le monde aura envie et qui ruinerait notre activité. Les différents imprévus de la vie ne peuvent pas être anticipés et encore moins dans un business plan. Nous pouvons en dire autant pour les business models dont l’argent ne provient pas toujours des clients mais de l’entreprise en elle-même

3. Le business plan est trop lourd

Un business plan ne peut pas représenter le même document pour une start-up ou une TPE et une grande entreprise. Une start-up qui utilise le business plan d’une PME ne pourra pas aller bien loin puisque leur besoins ne sont pas les mêmes et ils n’optent pas pour les mêmes stratégies de développement. Les start-up et les TPE sont encore au stade de recherche de leur business model tandis que les PME l’utilisent simplement au quotidien. 

4. On ne peut pas suivre le business plan à la lettre

Les stratégies définies dans le business plan conduisent à certains résultats (sur papier) qui n’aboutissent pas dans la réalité. Ce sont dans la plupart du temps des erreurs que l’on ne peut pas corriger sur papier mais qu’il faut absolument modifier au sein de l’entreprise pour pouvoir avancer et faire développer l’entreprise. Il ne faut pas suivre aveuglément le business plan sans vérifier que cela s’accorde à la réalité et permet un bon développement. 

5. Réaliser un business plan ne garantit pas forcément le succès

Réaliser un business plan demande beaucoup de temps et d’énergie (pour réaliser les analyses, les prévisions, les hypothèses…), il requiert un réel engagement de la part de l’entrepreneur. Toutefois, ce n’est pas parce qu’un entrepreneur réalise un très bon business plan que cela conduit obligatoirement à la réussite de son business. Au contraire, c’est plutôt sa capacité à s’adapter à son environnement, sa persévérance, sa réactivité… qui le mènera à la réussite.

6. On ne peut pas tout planifier dans un busines plan

Pour réaliser son business plan, l’entrepreneur doit effectuer un travail conséquent de recherche (sur son marché, son environnement, les tendances, les clients…), lui permettant de définir ses hypothèses dans le business plan et ses prévisions financières. Pourtant, ce travail de prévision n’est pas fiable à 100% puisqu’on n’est jamais sûr de leur réalisation. Elles permettent certes de réfléchir sur les différents aspects de la création d’entreprise mais l’environnement est en constante évolution et une prévision sur 5 ans se réalise rarement. 

7. Un business plan trop complet

Un business plan est un document dans lequel divers sujets sont abordés (l’équipe, le marché, les stratégies, les risques…). Sa rédaction étant longue et fastidieuse, l’entrepreneur ne souhaitera pas se replonger dedans lorsque celui-ci sera terminé. Les business plans sont souvent trop longues et même les investisseurs penseront que la lecture entière du business plan ne vaut pas le coup, ils liront simplement les chapitres qui les intéresse le plus, ou ne le liront tout simplement pas, faute d’attractivité. 

Pour réaliser un business plan attractif, essayez plutôt de le faire sous Powerpoint que Word : https://www.my-business-plan.fr/Business_Plan-Word-PowerPoint

8. Il n’y a pas de relation entre le fait de réaliser son business plan et réussir son business

La simple réalisation de votre business plan ne vous certifie pas le succès de votre entreprise. En effet, certaines entreprises n’ont réalisé aucun business plan et sont quand même parvenus à atteindre le succès, tandis que d’autres ont réalisé plusieurs business plan et n’ont jamais atteint leur objectifs. Une étude a également été réalisée et celle-ci confirme la règle. Il n’y a aucune différence entre le fait de réaliser ou pas son business plan pour atteindre le succès : cela remet donc en question son utilité.

9. Trop de réflexion, pas assez d’action !

Le business plan représente un outil de réflexion, qui précède l’action que l’on va mener pour la création de l’entreprise. Pourtant, on n’incorpore que rarement les actions à accomplir pour la création de son entreprise dans son business plan. Il serait plus judicieux d’y réfléchir et davantage les prendre en compte. Ce sont en effet les actions qui apportent des résultats à l’entreprise et non les réflexions. 

10. On le confond souvent avec un outil d’entrepreneuriat alors que c’est un outil de gestion

Le business plan est un outil pour piloter son entreprise grâce à des prévisions. Il ne s’attarde que très peu sur les faits entrepreneurials. Les stratégies de développement et les prévisions qui les accompagnent représentent une grande part du business plan. Les entrepreneurs effectueront plutôt des tests pour leurs projets, ils réaliseront plusieurs essais dans la réalité mais ne l’incluront pas dans le business plan. Il serait ainsi plus judicieux de modifier le business plan pour qu’il soit plus flexible et plus ouvert aux différentes expériences des entrepreneurs. 

11. Un document pas si important qu’il n’y parait

On s’acharne trop souvent à finaliser le business plan dans un certain délai, mais prenons-nous vraiment le temps de la réflexion ? Attardons-nous sérieusement sur les recherches du secteur pour prendre nos décisions ? Le business plan n’est pas la finalité attendu, ce sont plutôt les cheminements qui nous ont conduit à nos décisions qui comptent le plus, il ne faut pas l’oublier. 

12. Ce n'est pas l'idée ou le business plan qui conduit au succès

On associe trop souvent le succès d’une création d’entreprise à une bonne idée innovante et à son opportunité. Pourtant, la plupart des business qui réussissent ont commencé avec une idée simple ou pas d’idée du tout. Ces business se sont construits au fil du temps avec les moyens du bord. Ce n’est pas grâce à leur business plan ou leur génie qu’ils ont réussi, mais bien grâce à leur action. Il ne faut pas donner l’excuse d’un mauvais business plan pour justifier le fait de ne pas réussir.

13. Réaliser son business plan sur Excel : cela peut entrainer des erreurs d’oublie

Réaliser son business plan à l’aide d’un outil conçu pour les business plans est une aide pour ne rien oublier. En effet, ils contiennent dans la plupart du temps des listes qui permettent de penser à tous les paramètres à analyser pour son business plan. Vous pourrez alors réaliser vos prévisions en toute sérénité, tandis que vous n’obtiendrez aucune aide pour les prévisions financières sur Excel, vous devrez le faire par vous-même. 

14. La flexibilité des logiciels pour s’adapter à chaque projet contrairement à l’outil Excel

Lorsque vous utilisez le logiciel Excel pour réaliser vos prévisions financières, vous devez vous adapter vous-même à votre activité. Au contraire, les logiciels permettant de créer son business plan et ses prévisions financières sont conçus pour s’adapter à chaque secteur d’activité. N’essayez donc pas de vous lancer sur Excel si vous n’y connaissez pas grand-chose : il vaut mieux dans ce cas faire appel à un expert ou utiliser un outil adapté à votre activité. 

15. Les business plans des uns et des autres se ressemblent

Tous les business plans possèdent le même contenu et les mêmes exigences vis-à-vis des investisseurs. Par leur nature, ils se ressemblent donc tous. Pourtant, il est préférable qu’un business plan sorte du lot grâce à son originalité, ce qui attirera l’œil de l’investisseur et vous fera gagner des points. 

Si vous cherchez des alternatives au business plan, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://www.my-business-plan.fr/alternatives-3

16. Les business plans sont souvent démotivants et vous donne des raisons de ne pas lancer votre entreprise

La réalisation du business plan permet de se rendre compte de la réalité et ouvre les yeux sur la rentabilité de la future entreprise. Cela démontre souvent que lancer son entreprise ne sera pas rentable et que son développement sera difficile. De multiples raisons peuvent être évoquées et toutes conduiront à la conclusion de ne pas lancer son business. C’est en effet le premier argument des personnes qui sont contre le fait de réaliser des business plans !

17. La réalité est différente

Il faut certes faire des recherches sur le marché et connaitre les chiffres les plus importants mais cela ne reflète pas ce qui se passe de l’autre côté de la rue. Il ne suffit pas d’avoir le nez plongé devant l’ordinateur pour comprendre ce qui se passe réellement dans votre marché, il faut au contraire observer ce qui se passe dans la réalité. 

18. Le business plan est parfois une perte de temps

On connait de nombreux entrepreneurs à succès qui ne se sont pas attardés sur le business plan pour atteindre le succès (Bill Gates, Steve Jobs, Mark Zuckerberg…). Ces personnes se sont simplement lancés dans l’aventure et atteint des résultats concrets. Ils se sont parfois trompés et ont appris de leur erreurs mais ont estimé que la réalisation d’un business plan est une perte de temps, puisqu’il ne se réalisera pas de toute façon. 

19. Le business plan est un document ancien, il manque de modernité

Les investisseurs ont déjà vu des milliers de business plan qui se ressemblent tous plus ou moins. Ils attendent quelque chose de nouveau et d’original qui pourrait attirer leur attention. Un business plan plus moderne et innovant, sans en faire trop et passer pour un fou. Vous pourrez ensuite montrer toute votre valeur dans votre pitch si l’investisseur vous propose un rendez-vous.

20. Le temps de réalisation du business plan pourrait être consacré à des actions pour créer l’entreprise

Le business plan que vous rédigerez (et qui est facultatif) vous prendra beaucoup de temps qui aurait pu servir à acquérir plus de clients ou à vous faire connaitre par plus de monde. Ce temps vous aurait également servi à tester de nouvelles stratégies, de nouveaux produits ou services… Vous auriez pu innover ou chercher d’autres offres pour satisfaire vos clients. Dans un marché très concurrentiel, le temps est précieux et les parts de marché sont difficiles à acquérir, alors foncez !

« Il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûr est de ne jamais prendre de risques !» : https://www.my-business-plan.fr/nightswapping

Conclusion

Le business plan est très utile dans plusieurs cas mais possède des limites complémentaires à ses avantages. Il permet certes de prévoir le futur de l’entreprise pour se projeter par exemple mais il ne fonctionne pas comme une boule de cristal qui vous révèle l’avenir. Il vous permet d’organiser la gestion de votre entreprise mais ne vous affirme pas que certaines stratégies fonctionneront mieux pour vous que pour d’autres. Le monde évolue constamment et les problèmes vous tombe sur la tête sans prévenir, alors ne considérez pas le business plan comme LE document qui vous permettra de réussir, mais plutôt comme un outil de réflexion pour les différentes hypothèses qui vous permettront de réussir.
  

Ajouter un commentaire