Bien réaliser le questionnaire de son étude de marché

Publie le 14 Août 2016 11:06

Réussir son étude de marchéVoici un nouvel article à ajouter à notre dossier sur l'étude de marché. Nous avons aujourd'hui décidé de traiter du questionnaire de l'étude de marché, qui est un outil primordial à maitriser pour réussir son étude de marché. Nous avons donc interviewé la junior-entreprise de l'ESC Toulouse, ESCadrille Toulouse Junior Conseil. Les juniors-entreprises sont des associations permettant aux étudiants de réaliser, en complément de leurs cours, des études pour les entreprises. Les spécificités d'ESCadrille sont son approche très spécifique vers les entrepreneurs, récompensée par les labels Entrepreneurs 2011 et 2012 du mouvement national des juniors-entreprises, ainsi que la forte motivation de ses membres. Ils réalisent actuellement une grande étude économique sur le thème de l'entrepreneuriat dont les conclusions seront publiées dans les grands médias nationaux d'ici quelques mois. Fort de son expérience, Escadrille nous fait part ici de son expérience sur le sujet.Quelle sont les règles à respecter pour bien réaliser le questionnaire de son étude de marché ? On vous explique tout !

Le questionnaire d'étude de marché, un outil pour affiner son projet

Le questionnaire est très utile dans une étude de marché. Il va en premier lieu permettre à l'entrepreneur d'obtenir des réponses à des questions précises lorsqu'il développe son projet. Par exemple : l'intérêt que porte le client pour son concept.

Il y a plusieurs stades dans un projet entrepreneurial. La première étape correspond en général à l'élaboration ou la formulation d'une offre. Vient ensuite l'étape de l'étude de la demande, une étape qui correspond à une confrontation avec les souhaits et les comportements des consommateurs.

De par mon expérience personnelle, je sais que beaucoup d'entrepreneurs ont de fortes certitudes chevillées au corps lorsqu'ils se lancent dans l'aventure de la création d'entreprise et pensent pouvoir se passer de questionnaires. C'est après coup qu'ils réalisent les bienfaits de cet outil, qui va permettre d'affiner ou de ré-orienter le projet.

Les 5 règles à respecter pour réaliser un questionnaire efficace

  1. Réaliser deux questionnaires : un avec des questions ouvertes pour élargir le champ d'investigation et avoir un premier feedback du marché. Puis s'aider du questionnaire qualitatif pour rédiger le questionnaire quantitatif.
  2. Un bon questionnaire quantitatif ne doit pas durer plus que 3-4 minutes maximum. Excepté pour les projets avec prototypes, un questionnaire trop long va perdre votre interlocuteur.
  3. Ne pas être trop précis : les motivations des consommateurs sont souvent plus basiques qu'on ne le pense. Bien moins que l'offre produit, le consommateur se comporte souvent de la manière suivante : motivation primaire => verrouillage de l'achat par une argumention complexe. (ex : si j'ai deux boulangeries près de chez moi, je ne vais pas aller chez l'un plutôt que chez l'autre parce que ses baguettes sont multicolores, je veux juste une baguette normale ... )
  4. Demander une aide externe pour rédiger le questionnaire
  5. L'échantillon doit toujours fait l'objet d'un bon examen : est-ce qu'il correspond exactement à ma cible ? dois-je au contraire l'élargir pour obtenir les avis d'autres personnes ...

L'administration du questionnaire

Il faut passer par un prestataire. L'administration en face à face ou par phoning est à privilégier. L'administration de questionnaire par internet est à proscrire si elle fait l'objet d'une rémunération. Tous les indicateurs disponibles montrent que les résultats sont faussés. Un enquêteur est une personne formée qui saura extraire le maximum des sondés, notamment le fond de sa pensée. Les réseaux sociaux représentent l'avenir.

Les modes d'administration possibles

  • Face à face : le plus souvent possible. Surtout s'il s'agit d'une problématique locale.
  • Phoning : si les cibles sont éloignées les unes des autres.
  • En ligne Si base de données mailing suffisamment large, internet peut être intéressant pour interroger des zones éloignées ou avoir beaucoup de questionnaires remplis. Les panels payants doivent être proscrits.
  • Mail : Pour les entretiens semi-directifs, procéder par mail peut être envisageable.

Faire  appel à un prestataire : une bonne pratique ?

Évidemment et pour deux raisons :

  • Il est important de prendre du recul par rapport au projet lorsqu'on élabore le questionnaire, ce qui n'est pas la chose la plus aisée à faire lorsqu'on est entrepreneur et qu'on a très longtemps réfléchi au projet.
  • Rédiger un questionnaire ne s'improvise pas. Derrière la simplicité apparente, il s'avère que la rédaction d'un bon questionnaire demande une vraie expérience et une vraie méthodologie.

Le nombre de personnes à interroger varie en fonction de la situation

Le nombre de personnes à interroger pour obtenir des résultats représentatifs dépend de la cible :

  • L'exemple extrême souvent cité en école de management est celui du vendeur de jets privés à destination des PDG. Il sera difficile d'obtenir dans ce cas des centaines de réponses. Et une vingtaine d'entretiens semi-directifs permettront de cerner les besoins des cibles en matière d'aviation personnelle.
  • En revanche lorsqu'il s'agit de produits destinés au grand public, le calcul de la taille de l'échantillon se fait sur la base d'une formule évaluant la marge d'erreur et le risque vis-à-vis des résultats obtenus. Cette formule est basée sur la loi normale.
    • Pour une marge d'erreur de 5 % et un risque de 5%, il faut ainsi interroger 384 personnes. Les instituts de sondage se fixent souvent une marge d'erreur de 2 ou 3 % lors de leurs enquêtes (>1000 personnes).
    • Évidemment plus votre marge d'erreur est faible et plus votre échantillon doit être grand et réciproquement. Pour illustrer la notion de marge d'erreur disons que si on se fixe une marge d'erreur de 5 % et un risque de 5% par exemple et que le résultat d'une enquête montre que les consommateurs pensent que le prix idéal pour un produit est de 50 euros, on peut être « sûr » que 95% des consommateurs pensent que le prix idéal est fixé entre 43 et 57 euros.

Le mot de la fin 

Je recommande sincèrement aux entrepreneurs de faire réaliser des études de marché par des prestataires externes. La réussite d'un projet entrepreneurial demande un accompagnement pour permettre au projet d'aller dans la bonne direction, et également pour aider le porteur de projet.

Certes, ce sont des prestations qui ont un prix, mais au regard des investissements qu'ils précèdent ou même des choix de vie que demande un projet entrepreneurial, je ne peux m'empêcher de penser que c'est un très bon investissement.

D'ailleurs très peu sont ceux m'ayant déclaré pouvoir entreprendre sans étude de marché et dont le projet s'est véritablement réalisé.

Enfin, dernier conseil, foncez ! Une étude de marché vous montrera qu'il y a toujours une place à prendre sur n'importe quel marché. Une fois votre étude réalisée et votre business plan achevé, vous aurez toutes les clés en main pour réussir !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE

Commentaires

Par MBOUSSOU Alix le
Bonjour j'aimerai avoir un exemple de questionnaire pour une étude de marché pour une SCI qui voudrait construire des appartements haut standing à mettre en location. Merci

Ajouter un commentaire